Les origines on s'en fout...

Avis sur Le Nom des gens

Avatar Jonas Muth
Critique publiée par le

Un film qui joue sur les clichés, un film qui ose exagérer, aller trop fort, faire dans le sensationnel, mais le faire avec affection. C'est la première fois que je vois une comédie française et que je la trouve vraiment intelligente, profonde, marquante. Qu'elle a un message à faire passer. Que la fiction dépasse la réalité, parce qu'elle la décrit d'une manière si intense et si vraie qu'on aurait pas pu faire mieux par le biais de témoignage. Ce film raconte une histoire vraie, vécue par des millions de gens dans le monde: celle de l'immigration.
"Le Nom des Gens", c'est résumer en une heure et demie le racisme en France.

La mise en scène est drôle, avec des libertés et des astuces de réalisation tout à fait inattendues, surtout dans la première partie. Les personnages sont tous caricaturés, tournés en dérision totale, mais avec bienveillance. Ce film rappelle beaucoup de caractères déjà rencontrés dans la vrai vie.

On a tous déjà croisé des gens qui correspondent à ces personnages, qui sont tellement virulents qu'on ne peut plus nier leur véracité. Du père ouvrier qui vit dans l'abnégation totale et maladive, l'homme qui se réfugie dans le cadre de la société pour ne pas faire de vagues, la fille de riche qui se donne une mission d'altermondialiste pour expier ses privilèges, la réfugiée qui veut à tout prix nier qu'elle a eu un jour des origines différentes, au père qui entretient le tabou de manière active et y a carrément fait un lieu de culte dans sa maison; tout les personnages ont quelque chose de puissant, qui peut déranger mais ne peut pas laisser indifférent. Ils sont vrais. Ils ont vraiment existé. Ils sont tirés d'une histoire vraies (celle de Baya Kasmin et Michel Leclerc) et même s'ils ont été caricaturés, déformés par la fiction et la mise en scène et agrémentés de quelques scènes comiques, burlesques, ils crient une réalité que vivent de millions de gens partout dans le monde, à toutes les époques: s'intégrer et assumer ses origines et ses blessures.

"Le Nom des Gens" est efficace sur plusieurs plans, parce que tous les thèmes qu'il aborde le sont avec la même crudité, la même nudité, mais surtout avec cette même candeur joyeuse et extravertie. Le film n'a qu'une seule vocation: briser des tabous. Les briser fort, et en douceur en même temps. Sans vouloir faire mal, mais pour en finir.
"Le Nom des Gens" aborde les thèmes de la Deuxième Guerre mondiale et de la déportation juive, de l'immigration et du déni de ses origines; le thème de la Guerre d'Algérie et de ses réfugiés; des abus sexuels sur mineurs, de leurs conséquences sur la vie adulte et de leur stigmatisation par la société; de la lâcheté des gens qui cherchent à se fondre dans la masse pour oublier leurs origines, faiblesses, blessures; de l'usage des tabous pour se protéger d'on ne sait quel mal, et des dégâts occasionnés par ceux-ci; du mutisme et du déni émotionnel; de la virulence inutile des pseudo-altermondialistes engagés et moralisateurs; de cette tentative d'expier ses privilèges quand on ne sait pas les assumer.
Bref, vous l'aurez compris, ce film aborde des sujets sensibles dont chaque personnage porte sa part de fardeau; qui les rendent unis et beaux même dans leur part d'ombre.

"Le Nom des Gens" c'est un film d'amour bien plus déchiré que Roméo et Juliette, plus actuel, plus fort, plus romantique et plus heureux. Plus triste et plus heureux à la fois. C'est l'histoire d'une union, mais pas basée sur le désir comme dans les niaiseries habituelles. Une union basée sur la solidarité et l'amour. Le vrai.

"Le Nom des Gens" c'est un film qui raconte toute la souffrance qu'on rencontre au cours de sa vie, et toute la force qu'on déploie pour être heureux quand même.

"Le Nom des Gens" c'est un cri du coeur qui vous parle de briser vos chaînes, et qui vous montre l'exemple en se baladant à poil dans les couloirs du métro, sein à l'air dans une épicerie, qui dit "on fait l'amour ?" au premier rendez-vous. On est tous un peu Arthur Martin, et on a tous besoin d'une Baya.

"Le Nom des Gens" c'est un film qui fait parti de mon genre préféré: les leçons de vie.

"Le Nom des Gens" c'est tout simplement le meilleur film que j'aie vu. Celui qui entre le plus en résonance avec ma propre histoire, qui met du soleil sur la douleur et de l'espoir dans nos coeurs.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 89 fois
1 apprécie

Autres actions de Jonas Muth Le Nom des gens