Telle est pris qui croyait prendre !

Avis sur Le Nouveau Testament

Avatar Boubakar
Critique publiée par le

Sacha Guitry adapte sa pièce éponyme, avec la grande majorité des acteurs d'origine, et pour une durée de tournage hallucinante : une semaine pour en réaliser l'adaptation filmée !

Oubliant son veston chez son tailleur, où il avait inscrit son nouveau testament à la suite de la découverte de l'infidélité de son épouse, un médecin va semer la zizanie dans sa famille et chez celle de ses amis venus diner. Alors que lui n'est toujours pas arrivé de chez le tailleur, et que son veston a été rapporté par un employé à son domicile, tous pensant à un suicide...
Dans ce film, qui fait, si j'ose dire, l'éloge de l'infidélité, Guitry propose une vision bien sombre de l'âme humaine, où tout le monde se trahit les uns les autres, et on voit non seulement que son épouse a un secret, en somme qu'elle trompe son époux, mais que ce dernier a lu aussi des munitions à revendre, non seulement envers elle, mais sur son entourage.

Les acteurs sont composés en grande partie de la troupe habituelle de Guitry, à savoir Betty Daussmond, Jacqueline Delubac, ou encore Pauline Carton, et un amusant Louis Kerly (dont ce sera le dernier film) qui incarne le domestique.
Comme je le disais, nous sommes ici dans une version cinéma d'une pièce de théatre, composée à 99% d'intérieurs (sauf le début, une ballade dans Paris où Guitry va surprendre son épouse en voiture dans le bras d'un autre), mais il n'empêche que le film est une belle réussite, d'une noirceur presque inhabituelle chez Guitry, et qui donnerait presque envie de rester célibataire, c'est dire !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 152 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Boubakar Le Nouveau Testament