Définition de charisme : Marlon Brando dans Le Parrain

Avis sur Le Parrain

Avatar TheBirthOfANation
Critique publiée par le

Dans la vision du cinéma que j’ai, Francis Ford Coppola a apporté au genre gangster ce que Sergio Leone a apporté au western. Il l’a hissé au sommet. Personne n'a fait mieux depuis.
Le Parrain avait justement été proposé à Leone, qui a refusé de le réaliser.
Peu avant la sortie du Parrain, Coppola n’était :
- ni très fier de l’avoir réalisé. C’est un film de commande et lui voulait clairement s’orienter vers du cinéma d’auteur. Mais étant endetté à l’époque, il ne pouvait refuser un tel projet.
- ni très serein quand à sa qualité. Il avait été voir French Connection de son pote Friedkin sorti quelques mois plus tôt et se demandait s’il avait pris la bonne direction. En effet, French Connection et Le Parrain sont au niveau formel à l’opposé. Le premier est un film d’action, caméra à l’épaule, au montage agressif, alors que le second est un tableau aux mouvements fluides et aux plans longs. 2 styles, 2 ambiances (aussi géniales l’une que l’autre au demeurant).

Ça parait assez fou aujourd’hui, d’imaginer Coppola avoir des doutes sur la qualité du film.
Car difficile d’y voir une faille quelconque. Du scénario basé sur une histoire passionnante de Mario Puzo sur l'univers confidentiel du milieu de la mafia italienne aux Etats-Unis, en passant par la mise en scène léchée à l’ambiance délicieusement feutrée, jusqu’au casting démentiel (en particulier Marlon Brandon, qui est au Parrain ce qu’Eastwood est au Bon, la Brute et le Truand).

Kubrick estime que Le Parrain est probablement le plus grand film jamais fait. L’hommage suprême d’un mythe envers un autre.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 246 fois
6 apprécient

TheBirthOfANation a ajouté ce film à 5 listes Le Parrain

Autres actions de TheBirthOfANation Le Parrain