Ce n’était pas un volcan éteint. Il était juste assoupi.

Avis sur Le Pic de Dante

Avatar LeTigre
Critique publiée par le

Si l'on plonge subitement une grenouille dans de l'eau chaude, elle s'échappe d'un bond ; Alors que si on la plonge dans l'eau froide et qu'on porte très progressivement l'eau à ébullition, la grenouille s'engourdit ou s'habitue à la température pour finir ébouillantée.

Ces mots que vous venez de lire constituent la fameuse fable de la grenouille. Ce texte insinue que lorsqu’un changement s’effectue d’une manière lente, il échappe à la conscience de toute personne. Ces mots définissent dans un certain sens le scénario du film qui met en contexte un volcan s’apprêtant à entrer en éruption sans que les habitants d’une communauté s'en préoccupent malgré les recommandations d’Harry Dalton, un volcanologue, de se préparer à une éventuelle évacuation générale. Ce qui n’est pas l’avis de la mairesse de la communauté, Rachel Wando, de ses collègues et également de Paul, chef d’un service de veille géologique américain et employeur d’Harry. Des personnages interprétés avec sérieux par un casting composé de bons acteurs et actrices tels que Pierce Brosnan et Linda Hamilton. Pendant toute la première moitié du film, on assiste à un débat sur le fait de savoir si le volcan est une menace ou pas. Ce qui n’est guère la partie la plus attrayante du long-métrage.

Cela ressemble même à un documentaire sur les relations de différentes entités, le métier du volcanologue et les signes indiquant à croire qu’un volcan est sur le point de se réveiller. Une partie qui ne m’a pas trop assommé pour autant, même si on doit se montrer patient jusqu’au premier déclenchement de l’irruption provoquant une incontrôlable panique générale des habitants. Là ! On rentre dans la deuxième partie qui est beaucoup plus captivante que la première. Elle compense largement la précédente partie par des obstacles aussi dangereux les uns après les autres à surmonter et s’enchaînant à un rythme infernal comme la traversée d’une jeep sur une route couverte de lave solidifiée ou celle du bateau flottant sur un lac acide. Avec des effets numériques surprenants, des explosions ébouriffantes, de l’action non-stop et un environnement forestier bien choisi, on ne peut être que satisfait devant ce film qui est selon moi, une des productions les plus techniquement réussies sur la menace des volcans. Classique mais spectaculaire ! 7/10

Que tout le monde garde son calme !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 241 fois
8 apprécient

LeTigre a ajouté ce film à 4 listes Le Pic de Dante

Autres actions de LeTigre Le Pic de Dante