Advertisement
Affiche Le Point de non retour

Critiques de Le Point de non retour

Film de (1967)

L'épris, zonier d'Alcatraz

Lee Marvin apparaît dans cette histoire volontairement embrumée, mais cool, dont la construction n'est pas sans rappeler la Nouvelle Vague, mais en bien mieux. Lee Marvin est bien filmé dans une mise en scène maîtrisée même si non exempte d'excès. Parfois Lee Marvin ne répond pas quand on lui parle, et c'est la classe. Lee Marvin a des répliques savoureuses, mon enchaînement préféré étant celui... Lire l'avis à propos de Le Point de non retour

24 4
Avatar Dimitricycle
7
Dimitricycle ·

Tapi dans l'ombre

Laissé pour mort dans la prison désaffectée d'Alcatraz, trahi par son ami alors qu'il devait récupérer une grosse somme d'argent, Walker se voit proposer une chance de se venger et dans le même temps de remonter une organisation qui lui permettrait de récupérer son argent. Partant de ce point de départ, Le point de non retour propose une histoire assez simple, allant à... Lire la critique de Le Point de non retour

19
Avatar Docteur_Jivago
9
Docteur_Jivago ·

Walker on the wild side

Adapté du roman de Richard Stark (pseudonyme du romancier Donald E. Westlake ; le même roman donnera, en 1999, le film Payback, de Brian Helgeland, avec Mel Gibson), Le Point de non-retour est le deuxième long-métrage de John Boorman, qui deviendra mondialement célèbre pour Delivrance ou Excalibur. Sur un canevas classique, le cinéaste britannique fait un film personnel et original, très... Lire l'avis à propos de Le Point de non retour

16
Avatar SanFelice
8
SanFelice ·

Le Brouillon des polars hallucinatoires

Bon j'ai vu ce film dans une VF absolument abominable ce qui ne doit pas aider, plus pour les personnages secondaires que les rôles principaux d'ailleurs. (ATTENTION SPOILER) Lee Marvin (je vais l'appeler comme ça, ça sera plus simple, surtout que je n'ai plus aucun souvenir des noms des personnages), est poussé par son pote à faire un casse dans la prison morte d'Alcatraz où des malfrats font... Lire la critique de Le Point de non retour

12 1
Avatar KingRabbit
6
KingRabbit ·

Critique de Le Point de non retour par Quantiflex

" Le point de non retour" (1967), qui comme par hasard a un bon titre en Français, ( "Point Blank" veut dire "à bout portant" mais avait déja été pris pour traduire le film de Siegel "The killers", parce que "les tueurs" avait déja été pris en 1946 pour traduire " the killers", le film de Siodmak, c'est pourtant simple ), ce film, disais-je donc, est un de mes films de chevet. Je ne crois pas... Lire l'avis à propos de Le Point de non retour

16 10
Avatar Quantiflex
10
Quantiflex ·

His name is Walker, don't fuck with him, seriously.

Un truand, trahi par sa femme et son meilleur ami, est laissé pour mort à la suite d'un braquage. Miraculeusement rétabli, il veut récupérer sa part du butin, à tout prix. Ce synopsis vous dit quelque chose? C'est sans doute que vous avez vu Payback, le film avec Mel "psychopathe" Gibson, basé sur le même roman de Donald Westlake. Sauf qu'ici, on parle d'un bon film, ce qui fait une grande... Lire l'avis à propos de Le Point de non retour

11 3
Avatar Kalian
7
Kalian ·

Descente de Lee

Je préviens d'avance que le film est raté. Enfin sympathiquement raté. Tous les effets visuels et narratifs ont vieilli comme c'est pas permis. Des fois, ça en est presque gênant. Mais on pardonne à John Boorman parce que primo on est pas rancunier comme garçon (oui je parle souvent de moi à la troisième personne) et que deuxio on voit bien qu'il a voulu innover, faire moderne. Le pire, c'est... Lire l'avis à propos de Le Point de non retour

14 10
Avatar Pruneau
6
Pruneau ·

LE POINT DE NON RETOUR de John Boorman

Pour son deuxième film et son premier opus tourné aux Etats-Unis, John Boorman marque de son empreinte le thriller. Il ne fait aucun doute qu’en 1967 ce film a marqué son monde. Par le traitement du son et de l’image dans ce genre populaire, en lui donnant des allures psychédéliques. Par des plans assez savants et un montage audacieux le réalisateur parvient à rendre, de façon mémorable, les... Lire la critique de Le Point de non retour

3 1
Avatar littlebigxav
6
littlebigxav ·

Chasseur pris au piège

Ce polar est l'adaptation du roman de Richard Stark, alias Donald Westlake, The Hunter publié en France sous le titre de Comme une fleur ; c'est le second film de John Boorman et son premier film américain où déjà il se distingue par une mise en scène qui attire la critique sur ses qualités, avant de signer plus tard le fameux Délivrance. Lee... Lire l'avis à propos de Le Point de non retour

11 7
Avatar Ugly
7
Ugly ·

Critique de Le Point de non retour par BaNDiNi

Lee Marvin c'était la classe américaine à l'état brut, un charisme quasi divin. Une gueule étrange, une voix inquiétante et un jeu d'acteur tout en décontraction contractée (tout un paradoxe). Point Blank est un film lent, noir et cynique comme John Boorman savait les faire à la grande époque. Certains plans sont un régal. On a eu droit à un remake très fun il y a peu avec Mel Gibson le... Lire l'avis à propos de Le Point de non retour

2
Avatar BaNDiNi
7
BaNDiNi ·