découverte chronologique du cinéma

Avis sur Le Pont de Leeds

Avatar Nitnek
Critique publiée par le

Découverte chronologique du cinéma. Etape 1 : La préhistoire (1878 - 1894)

Louis Aimé Augustin Le Prince est un précurseur, il a inventé ce qui se rapproche le plus d'une caméra avant Edison et les Frères Lumière. Pourquoi son nom est-il à peine mentionné dans l'histoire? Plusieurs points peuvent à mon sens l'expliquer. Tout d'abord son appareil ne peut prendre qu'un nombre très limité de photographies ce qui donne des films bien trop courts. Deuxièmement, s'il arrivait à filmer, il rencontrait beaucoup de difficultés à diffuser ensuite le résultat. En effet le ruban sur lequel sont imprimées ses images est trop fragile. Il aurait semble-t-il réussi à visionner ces films mais avec un mécanisme trop bruyant et avec un résultat insatisfaisant à son goût pour le montrer. Ces images sont donc restées statiques comme celles de Muybridge et Marey pendant de longues années avant que l'on puisse les animer.

Moins connu que la scène au jardin de Roundhay, cette deuxième expérimentation de Le Prince est pour moi beaucoup plus intéressante mais aussi beaucoup plus frustrante. Intéressante car on peut voir, pour la première fois en vidéo la rue d'une ville. C'est un témoignage merveilleux et très rare de voir une ville avant l'invention de l'automobile. Ça grouille de vie. Et le plus touchant, c'est que c'est réel. Tout les gens que l'on voit ne sont pas des acteurs, ce sont des anonymes ayant vécu au XIXe siècle. Et pour ça, aucune reconstitution aussi fidèle soit-elle ne pourra me toucher autant que l'a fait cette courte scène de 2 secondes.
Et c'est là que ça en devient frustrant. On aurait envie que cette scène se prolonge. 2 ou 3 secondes c'est vraiment cruel. On a à peine le temps de percevoir quelque chose que c'est déjà fini.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 344 fois
1 apprécie

Nitnek a ajouté ce court-métrage à 1 liste Le Pont de Leeds

Autres actions de Nitnek Le Pont de Leeds