Une main tendue vers l'autre...

Avis sur Le Pont des espions

Avatar DuffMan
Critique publiée par le

Dans cette période pleine d'obscurantisme, où les mêmes guignoles agitent les mêmes épouvantails pour rester au pouvoir, que des crétins pensent avoir la science infuse sur la vie et veulent imposer de force leur doctrine écœurante, il est bon de plonger dans un peu d'histoire où on peut retrouver une lueur d'espoir salvatrice en l'espèce humaine. James Donovan, fait partie de ces héros "ordinaires" que l'histoire à très peu mise en avant et que pourtant il faut saluer au plus haut point. Car s'il est le protagoniste principal de cette histoire vraie, il est aussi porteur d'un vrai message de paix. Une main tendue vers l'autre malgré des mensonges, faux semblants et toutes les manipulations possible et imaginable. Une amitié étrange ce dessine avec cet espion soviétique, Rudolf Abel, dont la complicité naissante offrira une jolie couleur d'espoir dans un contexte sombre et finalement très peu mise à l'écran : la construction du mur de Berlin. Bien qu'en arrière plan, celui-ci se montre bien présent et stigmatise la peur de l'autre, le besoin de tuer toute liberté. Spielberg nous raconte cette histoire avec une maitrise et une facilité déconcertante. Le film peut sembler un peu long (surtout au début) mais il distille des moments très forts (durant parfois que quelques précieuses secondes) racontant L'Histoire avec un grand H, mais sans en faire trop. On est à mille lieux du côté manichéen d'un soldat Ryan et ici, on célèbre les héros de l'ombre, capable de se tenir debout face à la peur et à la haine. Et par les temps qui courent, ça ne peut faire que du bien...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 225 fois
9 apprécient

DuffMan a ajouté ce film à 5 listes Le Pont des espions

Autres actions de DuffMan Le Pont des espions