Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Affiche Le Port de la drogue

Critiques de Le Port de la drogue

Film de (1953)

Le rouge et le noir

Je dois bien reconnaître que j'ai été surpris par le fort aspect anti-communiste et patriotique du film sachant qu'après avoir fait quelques recherches, je me suis rendu compte que les traducteurs ont remplacé tout ce qui touchait au communisme, par la drogue, d'où le titre qui n'a finalement rien à voir... Tout cela laisse forcément quelque peu songeur, mais franchement ça ne m'a... Lire la critique de Le Port de la drogue

30 7
Avatar Docteur_Jivago
7
Docteur_Jivago ·

Détournement de fond

On devrait imaginer une nouvelle catégorie de délits. Après le civil, le pénal, le criminel, on devrait pouvoir caractériser le crime artistique, réservé aux producteurs, traducteurs, scénaristes, et toute autre catégorie socio-professionnelle intervenant de près ou de loin autour d'une oeuvre. Si le plagiat ou le faux et l'usage de faux est monnaie courante dans la profession (scénario... Lire l'avis à propos de Le Port de la drogue

20 5
Avatar guyness
8
guyness ·

Skip maousse costaud

Une jeune femme se fait dérober un important objet par un pickpocket à la gueule d'ange et aux doigts de fée. Superbe galerie de personnages (Skip, les mouchards) et belle ambiance qui compensent le côté artificiel de l'intrigue et la relative transparence de la menace. Le rythme est idéal, rapide tout en ménageant des moments plus calmes, les acteurs sublimes de Richard Widmark à Thelma Ritter... Lire la critique de Le Port de la drogue

10 4
Avatar raisin_ver
8
raisin_ver ·

You wanna bet?

Commençons d'emblée avec le gros point noir de ce film, son scénario. Aussi prévisible qu'une envolée verbale d'Alain Finkielkraut, il est en sus flanqué d'un sous-titre anti-communiste balourd, suranné et tellement générique que les méchants staliniens sont remplacés, je l'imagine sans mal, par des trafiquants de drogue dans la VF. Heureusement, l'œuvre possède d'autres atouts dans sa manche,... Lire la critique de Le Port de la drogue

16 12
Avatar Kalian
7
Kalian ·

Excuse my french

Sur les terres bien balisées du film noir, Pickup on South Street ajoute quelques modulations intéressantes. C’est d’abord l’élément narratif de l’espionnage, qui va transiter dans une intrigue autour de microfilms qu’il faut éviter de voir finir dans les mains des communistes, ennemis invisibles, mais force à craindre. On retrouve donc les ressorts chers à bien des... Lire la critique de Le Port de la drogue

14 6
Avatar Sergent Pepper
7
Sergent Pepper ·

Coco pour les coco.

La coco pour remplacer les coco c'est une idée bien trouvée, il n'y avait que des producteurs pour penser à un truc pareil, car oui le titre français du film est le port de la drogue. Logiquement avec un titre si explicite le film se devrait de parler de drogue, hé bien non. Le film dans sa version originale ne laisse pas apparaitre la moindre trace (ligne) de drogue, car l'objet n'est pas la... Lire la critique de Le Port de la drogue

4 2
Avatar Heurt
7
Heurt ·

Le port de la drogue (1952)

Il s'agit d'un film d'espionnage en noir et blanc d'une durée d'une heure vingt, à peine. Le film démarre par une très belle séquence dans le métro. Echanges de regards, vol d'un portefeuille dans le sac à main de Candy qui ne se rend compte de rien ... La police est là mais n'intervient pas. Skip le pickpocket ne sait pas encore qu'il a volé quelque chose de grande valeur : un microfilm.... Lire l'avis à propos de Le Port de la drogue

4
Avatar greenwich
6
greenwich ·

Critique de Le Port de la drogue par Gilles Da Costa

Le port de la drogue (Pickup on South Street) est une bonne porte d’entrée dans la filmographie de Samuel Fuller. Aussi ambivalent que son auteur, ce chef-d'œuvre est à la fois outrancier et réaliste, violent et léger, simple et profond. Fleuron du film noir des années 50 traversé de fulgurances aussi bien esthétiques que scénaristiques, il s'intéresse avant tout aux laissés pour compte évoluant... Lire la critique de Le Port de la drogue

5
Avatar Gilles Da Costa
9
Gilles Da Costa ·

Le communisme est une drogue comme les autres

Aaaah Jean Peters. En voyant ton nom au générique j'étais loin de me douter du choc que j'étais sur le point de recevoir en croisant ton regard et tes lèvres. Cette petite mignonne s'est mariée avec Howard Hughes, le célèbre cinéaste-aviateur-fou. C'est amusant parce qu'apparemment, une fois mise avec lui, elle a mis de côté sa carrière, se laissant porter par les millions de dollars de Hughes.... Lire l'avis à propos de Le Port de la drogue

4
Avatar Fatpooper
8
Fatpooper ·

Petits larcins et secrets d'Etat

« Une année, un film » : Le Port de la Drogue, réalisé par Samuel Fuller en 1952. Une nouvelle fois, voici un petit choix intentionnel de ma part. Je choisis d’habitude les films par rapport à leur date de sortie, sauf qu’ici il s’agit bel et bien de la date de réalisation. Ce que j’aime avec le début des années 50, c’est que la télévision ne s’est pas encore... Lire l'avis à propos de Le Port de la drogue

3 3
Avatar JKDZ29
8
JKDZ29 ·