👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Une belle immersion dans l'ambiance du XXème siècle

C'est à l'occasion d'une séance rétrospective aux Utopiales de Nantes cette année, que nous avons pu voir "Le Prestige" sur grand écran. Sorti en salle en 2006, nous ne l'avions pas vu à l'époque, cette projection tombait donc à point nommé. Et quand en plus, on a la chance d'avoir Christopher Priest, auteur du roman originel, nous présentant l'oeuvre et sa vision du film, on ne boude pas son plaisir !

Ce long métrage à la frontière du film historique et de la SF fut une belle surprise. Dès les premières minutes, on est plongé dans l'ambiance du début du XXème siècle avec des décors et des costumes de toute beauté. Plus de 2 heures de spectacle et de suspens nous attendent.

Nous suivons les débuts dans la profession de Robert et Alfred. Dans ce monde fait de magie et de tours finement orchestrés, la moindre erreur peut être fatale et c'est malheureusement ce qui va arriver lors d'une représentation particulièrement dangereuse. Commence alors une valse de remord et de désir de vengeance chez ces deux magiciens qui toutes leurs vies durant n'auront de cesse de s'épier, se copier, se voler des secrets professionnels, pour être plus talentueux que l'autre. Cette course au succès et cette rancoeur les amènera à se jouer l'un l'autre le dernier tour de passe-passe de leur vie, le prestige ultime.

Vraiment bien foutu, j'ai été complètement happé par ce film de bout en bout. J'ai frémi, pleuré, eu envie de découvrir la vérité et me suis faite avoir à certains moments. Pas vraiment pour la révélation finale mais l'ensemble est tellement bien emballé que je pardonne tout à fait à Nolan ce manque de surprise finale. Une fin qui d'ailleurs, selon les dires de Chritopher Priest lors de la projection, est totalement différente de celle de son roman. Ca tombe bien, nous avons acheté ce dernier et je suis bien curieuse de connaitre le point final de l'auteur !

Lire l'intégralité de la critique sur le blog.
Nelfe-et-MrK
8
Écrit par

il y a 7 ans

1 j'aime

1 commentaire

Le Prestige
Sergent_Pepper
7
Le Prestige

The fool & the skill

Entre deux Batman, Christopher Nolan, dont la réputation ne cesse de croître, réalise Le Prestige, qu’on peut aisément considérer comme une confession dénuée de modestie sur la conscience qu’il a de...

Lire la critique

il y a 4 ans

85 j'aime

9

Le Prestige
Hameçon
4
Le Prestige

Recette du Plot Twist

Selon moi, un bon retournement de situation ("plot twist") repose sur deux bases essentielles : (1) il doit être fondé sur des éléments introduits au cours de la première moitié du film et le plus...

Lire la critique

il y a 10 ans

85 j'aime

17

Le Prestige
Gothic
9
Le Prestige

"How about a magic trick?"...ah merde c'est pas dans ce film là! :p

Ce "thriller dramatique" est signé Christopher Nolan, réalisateur que j'affectionne de plus en plus, notamment depuis qu'il a signé The Dark Knight, et Le Prestige. L'action de ce dernier se déroule...

Lire la critique

il y a 11 ans

67 j'aime

11

Avant d'aller dormir
Nelfe-et-MrK
4

Loooong...

Emballée par l'histoire et curieuse de découvrir la nouvelle signature de chez Sonatine (oui je suis fana de cette maison d'édition, j'avoue!), Steve Watson, je me suis plongée dans la lecture de ce...

Lire la critique

il y a 11 ans

12 j'aime

Philippe Katerine
Nelfe-et-MrK
9

Philippe Katerine fout la banane

La sobriété, l'économie de mots, voilà ce qu'a choisi ce doux dingue de la chanson française actuelle pour ce 10ème album. Certains parleront de foutage de gueule d'autres de génie. Je fais partie de...

Lire la critique

il y a 10 ans

10 j'aime

2

Kick-Ass
Nelfe-et-MrK
1
Kick-Ass

Cte blague...

Je n'aime pas les super-héros... Je vais voir un film qui se vend comme étant une grosse caricature de super-héros à base de geek sans pouvoir et je me retrouve devant un film AVEC des super-héros...

Lire la critique

il y a 11 ans

9 j'aime

2