Affiche Le Prête-nom

Critiques de Le Prête-nom

Film de (1976)

Woody, le bon exemple

Comme l'a dit le réalisateur : on s'attend à voir un film de Woody Allen et on en sort dévasté. Peut-être pas dévasté ais en tous cas, c'est bizarre. L'intrigue est très bien menée avec de bons personnages bien écrits. On aurait aimé que ça aille plus loin sur certains points, mais ça reste assez riche pour en faire un bon film mémorable. Avec des conflits bien exploités et un ton... Lire la critique de Le Prête-nom

3 2
Avatar Fatpooper
8
Fatpooper ·

La vie d'un autre.

A l'époque du Maccarthysme, un scénariste aux sympathies communistes demande à son ami, un simple barman, de lui prêter son nom afin qu'il puisse travailler, en échange d'une rémunération. Le succès de ces scénarios va mettre en avant ce barman, qui voulait juste aider son ami. Inspiré de faits réels, le Maccarthysme est une période qui a durement frappé le cinéma, obligeant des gens comme... Lire la critique de Le Prête-nom

3
Avatar Boubakar
8
Boubakar ·

La liste paranoïaque

Pendant la période du maccarthysme, un modeste caissier signe des son nom des scénarios écrits par l'un de ses amis, blacklisté. Le générique de fin du Prête-nom sonne comme une sorte de saine revanche pour tous les protagonistes qui ont été sur la fameuse liste noire du début des années 50, à commencer par le metteur en scène, Martin Ritt, son scénariste, Walter Bernstein, et l'acteur Zero... Lire l'avis à propos de Le Prête-nom

1
Avatar 6nezfil
7
6nezfil ·

Critique de Le Prête-nom par turandot

Un des rares rôles de Woody Allen en dehors des films qu'il a réalisés. Et ce n'est pas une comédie (même si le personnage apparaît, au départ, un peu ridicule). C'est une étude des ravages causés dans le cinéma par le maccarthisme et en particulier par la liste noire qui empêchait de travailler à visage découvert tous ceux soupçonnés de liens avec le parti communiste (avec des chefs... Lire l'avis à propos de Le Prête-nom

Avatar turandot
7
turandot ·

Critique de Le Prête-nom par Caine78

C'est vrai que Martin Ritt n'était peut-être pas le meilleur choix pour la réalisation, celle-ci restant très classique, pour ne pas dire un peu fade. Mais j'ai presque envie de dire qu'importe. Oui, car le travail appliqué de celui-ci suffit tant le film peut s'appuyer sur deux points essentiels : son sujet et son scénario. Le maccarthysme a été effectivement traité extrêmement rarement au... Lire l'avis à propos de Le Prête-nom

Avatar Caine78
7
Caine78 ·

Liste noire

La vaillante Amérique pays de liberté pourchassant ses pseudos communistes, les acculant au chômage, au suicide. Beaucoup des participants de ce film connurent cette époque de persécutions. Martin Ritt s'en ait souvenu et a témoigné ici en donnant à Woody Allen le rôle d'un prête-nom sans qui plusieurs scénaristes black-listés seraient réduits au chômage. Le film est fort pour cela, pour ce... Lire la critique de Le Prête-nom

Avatar Christian Attard
8
Christian Attard ·

The front

Samedi, y a des chances que j'aille voir Dalton Trumbo. Dans ma tête, je n'ai pas pu m'empêcher de penser aux films traitant du maccarthysme que j'ai pu voir. La plupart m'a déçu. The Front (le prête nom) sort du lot. J'étais encore étudiant quand je l'ai vu. A Paris, dans la rue des Ecoles, pas loin de Jussieu, deux cinémas passaient des classiques ou des cycles de film et, pour un tarif... Lire l'avis à propos de Le Prête-nom

1
Avatar simgood
9
simgood ·

Critique de Le Prête-nom par FrankyFockers

Excellente idée de Martin Ritt (lui-même blacklisté) que d'engager Woody Allen pour ce film qui traite du MacCarthysme et de l'affreuse liste noire qui empêcha pendant plusieurs années scénaristes, réalisateurs et acteurs soupçonnés d'avoir des sympathies communistes d'exercer leur travail. Allen y joue un pauvre caissier bookmaker qui accepte de servir de prête-nom à l'un de ses amis... Lire l'avis à propos de Le Prête-nom

1
Avatar FrankyFockers
7
FrankyFockers ·