Affiche Le Prêteur sur gages

Critiques de Le Prêteur sur gages

Film de (1965)

Critique de Le Prêteur sur gages par drélium

Encore un excellent Sidney Lumet (qui en douterait ?) très casse-gueule et déjà très noir, qui mérite amplement sa place dans ses plus belles œuvres, porté par une prestation colossale de Rod Steiger habité par son personnage solitaire de rescapé d'Auschwitz devenu prêteur sur gages en plein ghettos de New York. Le film est aussi l'un des premiers à traiter frontalement des exactions nazis. Le... Lire la critique de Le Prêteur sur gages

21 7
Avatar drélium
7
drélium ·

Bitter called Sol

Plus on plonge dans l’univers de Sydney Lumet plus on perçoit la grandeur de son travail. Sa passion pour le cinéma et son perfectionnisme en font un réalisateur modèle pour quiconque voudrait faire du cinéma. Etonnamment, il n’était pas un grand fervent de musique dans les films mais avec le Prêteur sur gages, il fait fis de ses appréhensions en invitant à participer un musicien... Lire la critique de Le Prêteur sur gages

16
Avatar La-Li-Lu-Le-Lo
8
La-Li-Lu-Le-Lo ·

Ah.. Lumet m'a encore illuminé !

L'histoire d'un survivant de la Shoa, qui a perdu toute foi en l'Humanité et déteste donc tout le monde. Il est lui-même totalement déshumanisé et ne ressent plus le moindre sentiment. Il ne croit plus qu'en l'argent, travaillant dans sa petite boutique du Bronx. Il a comme unique employé un jeune mexicain, qui essaye de se débarrasser tant bien que mal de ses mauvaises fréquentations.. Le... Lire la critique de Le Prêteur sur gages

11 3
Avatar New_Born
6
New_Born ·

Un Tribunal dans le Désert

Un tribunal dans le désert, un grillage dans la mémoire. Nous parlerons ici de quatre films, disséminés entre 1957 et 1972. Nous parlerons de quatre films qui, en plus de partager leur réalisateur, partagent également une similitude implacable : Twelve Angry Man, The Hill, The Pawnbroker et The Offence sont avant tout des œuvres se complaisant (avec déléctation) à enfermer leurs protagonistes... Lire la critique de Le Prêteur sur gages

7 2
Avatar -Absalon-
9
-Absalon- ·

Critique de Le Prêteur sur gages par Johannes Roger

Ressorti récemment en salle, le film de Lumet était l’un des premiers, avec « le jongleur » de Dmytryk, à traiter du traumatisme des survivants de la Shoa. Sol Nazerman, survivant des camps, à vu sa famille entière se faire massacrer, il a perdu toute foi en l’humanité, enfermé dans sa boutique, il se complaît dans le cynisme et la froideur. La mise en scène alterne les prises de vue extérieure... Lire la critique de Le Prêteur sur gages

2
Avatar Johannes Roger
8
Johannes Roger ·

Critique de Le Prêteur sur gages par Caine78

On a clairement connu Sidney Lumet plus subtil dans sa démonstration, la lourdeur dont il fait régulièrement preuve ici empêchant clairement le film de prendre une autre dimension. Néanmoins, il serait injuste de limiter l'œuvre à ce seul aspect. Aussi pénible et appuyé soit tous ces flashbacks et parallèles avec la Shoah, reconnaissons à Lumet un vrai courage d'aborder la question en... Lire l'avis à propos de Le Prêteur sur gages

Avatar Caine78
6
Caine78 ·

Vide

Du point de vue de la forme, Lumet comme pour ses meilleurs films reste très grand, fait peu d'erreurs, étale une ambiance fort agréable pour qui aime le réalisme, développe des personnages massifs... Là où il s'est bien planté dans ce film c'est son récit et une partie des dialogues, le contenu en somme. Son histoire part dans tous les sens, dans des directions si différentes qu'il est... Lire l'avis à propos de Le Prêteur sur gages

Avatar sinekonata
6
sinekonata ·

La Saveur sur gages

Lumet pris au piège des stéréotypes : il ne maîtrise ni la forme qui annonce les libertés à venir, ni Steiger qui bouffe trop la pellicule. Lire l'avis à propos de Le Prêteur sur gages

Avatar Limguela_Raume
5
Limguela_Raume ·

Critique de Le Prêteur sur gages par HenriMesquidaJr

Le ciné guay continue avec sa série des films tout récemment remastérise pour le blue-ray avec cette oeuvre assez terrible;Le prêteur sur gages . Superbe mise en scène . L'indélébile traumatisme laissé par Auschwitz. C'est quand même très lourd.7,5/10 Lire l'avis à propos de Le Prêteur sur gages

Avatar HenriMesquidaJr
7
HenriMesquidaJr ·

Victime du destin.

Il va sans dire que j'adore la filmographie de Sidney Lumet, outre le nombre de chefs d’œuvres à son actif, j'arrive toujours à trouver des pépites méconnues, comme Le prêteur sur gages, qui n'existe pas en dvd en France. C'est Rod Steiger, qui est donc prêteur sur gages à New-York, dont on découvre qu'il fut interné dans un camp de concentration en Allemagne durant la guerre, ayant emporté... Lire l'avis à propos de Le Prêteur sur gages

1
Avatar Boubakar
9
Boubakar ·