Avis sur

Le Prix du danger par FPBdL

Avatar FPBdL
Critique publiée par le

Aux premiers abords, la musique est merdique, mais à décharge elle nous fait tout de suite deviner que ça va chier des bulles.

L'image se passe d'effets spéciaux et le fait suffisamment bien, en livrant notamment des idées audacieuses, entre autres un dirigeable voyeuriste et de furieux hélicoptères.

- Le prix du danger - un jeu survival de télé-réalité de la chaîne CTV qui justifie son concept par le seul fait de gagner un max de tune à chaque émission, avec 100 Millions de téléspectateurs. C'est beaucoup, énorme, gigantesque, mais la perversité du scénario l'est bien plus encore. Le métrage fait défile les idées explosives, toutes plus dérangeantes les unes que les autres. Le récit est violent, insidieux, l'image froide et les dialogues tout aussi cruels développant le registre du "La fortune ou la mort".

Avec la séquence du "casting", le summum du mépris que l'on puisse éprouver est même dépassé. Davantage un recrutement qui donne la nosée, il dépouille les candidats en les assimilant à de vulgaires instruments à audimat, le tout dans un sarcasme proche du dégoût. " La difficulté du dosage " disent-ils.
L'idée de l'utilisation des médias comme diversion à la solde des politiques n'est pas non plus en reste...

Voilà bien ce qui est magnifique dans ce film, des images percutantes melant action et drame, servant une histoire soutenue et aussi bien rythmée, expressive puis choquant, qui monte en puissance pour livrer une conclusion virtueuse.
L'animateur de l'émission est LA réussite. Un homme aussi élégant qu'effrayant, une personnalité impossible à se sortir de la tête, qui légitime à lui seul l'envie irrépressible et révoltante de baffer, baffer et bougner encore.

Si le récit est très bon, on a tout de même droit à des jeux d'acteur un peu pourris, notamment lorsque le registre romantique pointe son nez. Mais qu'importe, le film est extraordinaire. Il aura d'ailleurs inspiré - Running Man - avec Schwarzee sorti 5 ans plus tard en 1988. De nombreuses similitudes entre les deux oeuvres amena une plainte pour plagiat. Les plaignants gagnèrent en première instance, perdirent en appel, puis gagnèrent de nouveau en cassation. A savoir s'ils ont vraiment été indemnisés ... ?

- Le Prix du danger - peut nettement s'inscrire aux côtés de - Brazil - dans le registre des grandes dystopies. Le genre de film qui prend court par le col et met au spectateur la bonne raclée qu'il était venu chercher.
Un film qui montre que le cinéma français à fait de belles choses et qui nous donne envie de chanter la Marseillaise juste pour l'en remercier.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 941 fois
9 apprécient

FPBdL a ajouté ce film à 10 listes Le Prix du danger

Autres actions de FPBdL Le Prix du danger