"Les artistes devraient tous mourir à 35 ans. Au-delà, ils deviennent tous des gros cons"

Avis sur Le Redoutable

Avatar alsacienparisien
Critique publiée par le

Le Redoutable retrace un pan de vie du célèbre réalisateur de la nouvelle vague, Jean-Luc Godard. Michel Hazanavicius rentre avant tout dans son intimité et raconte une histoire d'amour dans une société en plein changement soit la période de mai 68. Il ne s'agit pas d'un biopic conventionnel et le nom de Godard n'est pas mis sur un piédestal ; en effet, il est représenté comme une personne antipathique, grognon, désagréable et dur. Le jeu maitrisé de Louis Garrel vient humaniser le réalisateur, le complexifier grâce à un humour subtil et un franc-parler cassant. Personnellement, je ne connais pas le cinéma de Godard et encore moins la personne et je trouve que Le redoutable est un juste milieu qui ne cherche ni à glorifier ni à critiquer ; il s'inspire de faits réels et en découle l'imagination et les rêveries du réalisateur et de l'acteur. Dans cette rêverie, on retrouve un second degré omniprésent qui constitue toute la force et le charisme du film : on se moque ouvertement des techniques cinématographiques courantes (sous-titres, effets) mais aussi de ce que l'on voit souvent dans les films (et je pense ceux de Godard) : scène de nu, adresse face caméra,... Ce sont des passages réussis et cocasses ! Mis à part ça, la photographie est très belle, avec un grain dans l'image, mettant l'accent sur les couleurs primaires et vives. Le début est très séduisant entre cette ambiance années 60 et cette auto-dérision mais je me suis un peu emmêlé les pinceaux historiquement parlant : on parle de de Mao, on parle de Révolution, que rien ne sera plus jamais comme avant et je manquais surement d'une base historique car je ne saisissais pas tous les éléments et les réactions. Mais le portrait dressé du Godard révolutionnaire est juste et fidèle à tous ceux qu'on côtoient encore aujourd'hui : toujours protestataire et toujours le dernier le mot, jamais content et dès qu'on creuse un peu, on remarque qu'ils n'ont pas vraiment d'arguments. L'histoire d'amour qu'il entretient avec la jeune actrice bat de l'aile et je trouve qu'il y a quelques longueurs qui nous font décrocher et qui auraient pu être raccourcies. Heureusement, la beauté simple et temporellement parfaite de Stacy Martin nous scotche et elle apporte un contre-balancier intéressant face au réalisateur. Leur histoire d'amour est sans surprises, prévisible et similaire à de nombreuses autres et cette banalité de la relation peine parfois à être sauver par l'excentricité de ses personnages. On retiendra cet humour aiguisé et une atmosphère politique et sociale où plane une incertitude planante, similaire à ce que l'on vit de nos jours.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 143 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de alsacienparisien Le Redoutable