Si c'est pour voir Stacy Martin à poil, autant revoir Nymphomaniac, on se fera moins chier

Avis sur Le Redoutable

Avatar Moizi
Critique publiée par le

C'était horrible. Juste horrible. Je ne comprends pas l'intérêt de filmer ça. Non seulement ça cherche à écorner l'image de Godard (et bon ça c'est pas bien grave), mais surtout c'est d'une prétention et d'une bêtise crasse. Rien que le concept est mauvais.
Hazanavicius reprend donc le livre de l'ancienne femme de Godard à savoir Anne Wiazemsky qui nous a récemment quittés qui raconte semblerait-il ses problèmes de couple, mais quel intérêt ? Parce que Godard il va falloir le mettre à l'écran. Ok Wiazemsky, j'ai beau l'adorer, elle est sublime chez Bresson, Godard ou Pasolini, mais elle est inconnue du grand public et donc on met une belle brune et ça va passer tout seul, mais Godard ? Les gens savent à quoi il ressemble et surtout comment il parle. Là je vois Garrel, que j'adore par ailleurs, imiter Godard, tant au niveau du physique qu'au niveau de la voix et c'est juste nul. Putain Godard se retrouve à zozoter, c'est juste insupportable. Oui Godard a une voix particulière, mais ce n'est pas ça sa voix et donc on nage en plein malaise durant tout le film avec cette impression dérangeante d'être dans un mauvais rêve où Godard serait devenu de la merde...
Parce que Hazanavicius va essayer de faire une sorte de pastiche de Godard à plusieurs reprises, que ça soit avec les cartons, certains effets de montage, certaines couleurs dans les décors, certains choix de cadre, certains effets de mise en scène... sauf qu'il n'y a aucune audace, il n'y a rien... rien du tout.

C'est juste un type qui tente d'imiter un peu le style de Godard. La belle affaire... Parce que c'est comme Garrel qui imite Godard... le propre de Godard n'était pas d'imiter. Et on revient à ce que disait Bresson... le tout devient encore plus gênant lors que Hazanabidus tente de casser le quatrième mur en s'adressant directement au spectateur... parce que tout simplement ça n'a pas la fraîcheur de lorsque Godard le fait, ce n'est jamais poseur... c'est toujours dans un cadre poétique et pas juste un cadre métafilmique « je suis trop conscient de moi-même » et je suis subversif avec mon blockbuster plein de star.

Et vu l'échec artistique total du film c'est juste vraiment gênant de voir Hazanabidus s'amuser à se moquer de Godard et de son cinéma.

Parce que tout y passe... sa position sur Israël et la Palestine totalement tournée en dérision de manière à ce qu'elle n'ait plus aucun sens. D'ailleurs tout est fait pour que toutes ses positions politiques ou cinématographiques n'aient aucun sens.
Plusieurs fois les gens lui disent que ses films c'était mieux avant, que les gens vont au cinéma pour oublier la misère du quotidien blablabla. C'est juste insupportable d'entendre ça, c'est juste l'aliénation et en plus on nous fait croire que Godard ne trouve rien à répondre... et ceci à plusieurs reprises...

Bref Bidus cherche à défendre son cinéma de « divertissement », mais il ne fait que donner raison à Godard lorsqu'il dit qu'il faut aller filmer les gens, mettre la caméra dans les usines... parce que là, clairement Bidus fait du cinéma de bobo pour bobos et vu que les bobos ne comprennent pas ce que fait Godard depuis 1967 c'est très facile de venir cracher dessus histoire que tout le monde se sente bien renforcé dans son avis « ah il est vraiment dégénéré, il n'y avait que Le mépris et Pierrot le fou qui étaient bien ».

Je passe outre les blagues sur les lunettes cassées de Godard... parce que c'est juste le niveau zéro de l'humour, c'est même carrément gênant tant on se croirait devant un mauvais dessin animé pour enfants...

Et donc finalement rien ne fonctionne, Garrel est nul, mais c'était prévisible, on ne s'amuse pas à imiter quelqu'un, c'est le meilleur moyen de se planter, surtout que Stacy Martin a le droit de parler normalement elle... politiquement le film est embourgeoisé au possible et défend l'inverse des convictions de Godard. Tellement prétentieux de la part de Bidus que de se moquer des tentatives (réussies si vous voulez mon avis) de Godard de faire du cinéma autrement et de son envie que le cinéma s'intéresse au réel. Visuellement c'est inintéressant, pourquoi voir ça si on peut voir un vrai Godard qui sera de toute manière bien plus audacieuse. La relation amoureuse ne fonctionne pas car Godard est immédiatement ridiculisé et immédiatement on ne comprend pas pourquoi elle est avec lui. Quitte à adopter le point de vue de la femme autant aller jusqu'au bout et le montrer brillant au début et petit à petit faire éclater ses défauts. Donc ce n'est pas touchant pour un sous. Stacy Martin est à poil... autant revoir Nymphomaniac... on se fera moins chier...
On n'a aucune idée d'où le film veut bien aller, c'est juste rien... des scènes pour humilier Godard toujours un peu plus et à la fin lorsque tout à coup ça se voudrait un peu tendre sur le destin de Godard obligé de renoncer face à la démocratie ben ça ne peut pas fonctionner vu qu'on a passé tout le film à le détester.

Sans doute le film le plus idiot et insupportable de 2017 car ça a une prétention et ça n'assume pas sa propre médiocrité bourgeoise pour les bourgeois.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1765 fois
20 apprécient · 7 n'apprécient pas

Autres actions de Moizi Le Redoutable