Avis sur

Le Repas de Bébé par Zogarok

Avatar Zogarok
Critique publiée par le

Le 28 décembre 1895, au Salon indien du Grand Café, dans le 9e arrondissement de Paris, les frères Lumière organisent leur première projection ouverte au public. Ils révèlent au monde le cinématographe, après l'avoir exposé à des savants, notables et initiés depuis le 22 mars de la même année (Sortie d'usine pour l'occasion).

Dix films sont projetés pendant cette séance. Deux deviendront emblématiques des origines du cinéma : La Sortie de l'usine Lumière à Lyon (simplement Sortie d'usine à l'époque) et L'Arroseur Arrosé (alors nommé Le Jardinier). La plupart des huit autres s'avèrent trop limités pour être retenus, quoique les deux « vues [photographiques animées] » documentaires impliquant Lyon (Le débarquement du congrès de photographie et La place des cordeliers) soient mieux équipés pour surnager. Le Repas de bébé est relativement moins oublié et prend facilement la dernière place sur le podium en terme de popularité.

Il le doit probablement à la sympathie qu'il inspire, puisqu'il montre un couple en train d'assister son enfant pour le repas (gratiné), permettant plus facilement l'identification que les gaudrioles (La Voltige, Le Saut à la couverture) ou les rapports froids et superficiels (Les Forgerons). Ce film de famille implique celle des réalisateurs : le couple à l'écran est celui d'Auguste (et Marguerite Winckler), la caméra est tenue par Louis comme pour l'ensemble des premières vues. Enfin le bébé est Andrée, fille d'Auguste. Un autre des 10 petits films est une bobine familiale : La pêche aux poissons rouges, avec la même équipe à l'exception de maman Marguerite (pas très à l'aise pour jouer le gobage de café).

https://zogarok.wordpress.com

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 231 fois
Aucun vote pour le moment

Zogarok a ajouté ce documentaire à 4 listes Le Repas de Bébé

Autres actions de Zogarok Le Repas de Bébé