👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Bon, on va torcher tout de suite la mise en scène, comme ça ça sera fait. Oui elle est étudiée, mais elle est surtout impersonnelle et académique, sans aucun rapport avec le sujet. Ca pose problème parce que c'est complètement hors sujet, on a l'impression de regarder deux choses à la fois: une histoire et un exercice de style médiocre et incongru.

Bien, le fond maintenant (oui, je suis en mode, je te torche comme il faut parce que je ne veux pas t'accorder la moindre seconde inutile pour mieux te mépriser). Pendant tout le film, on voit un père maltraiter ses enfants. Il ne les bat pas, y a peut être une torgnole quelque part, mais c'est un adepte de la violence psychologique. D'ailleurs, il ressemble furieusement à ce qu'en psychologie on appelle un pervers, à savoir un dominateur intransigeant pour qui l'autre n'a de valeur que comme utilitaire à l'accomplissement de ses désirs. Et c'est exactement ça pendant tout le film, qui enchaîne les scènes de tyrannie et d'humiliation.

Et tout ça pour rien, sans but aucun, on te balance cette immondice à la gueule comme ça, bêtement, gratuitement. Pas un seul développement, pas une seule nuance, pas un seul petit début d'exploitation intelligente de quelque chose d'aussi délicat. Ce film est juste bête est méchant.

Je répugne à être catégorique et violent, mais là, non, désolé, c'est de la merde.


Note: Je vois partout des rapprochements avec Tarkovski. Je vous demande pardon, il me semble que Tarkovski faisait des films d'âme et de beauté, l'exact inverse de cette violence creuse et léchée.
Rae
1
Écrit par

il y a 9 ans

5 j'aime

3 commentaires

Le Retour
EricDebarnot
8
Le Retour

Un choc esthétique et émotionnel

Disons-le tout net, ce "Retour", premier film et aussi premier film russe notable depuis belle lurette, est un choc esthétique et émotionnel : un film d'une simplicité biblique qui nous tient en...

Lire la critique

il y a 6 ans

16 j'aime

Le Retour
seb2046
8
Le Retour

Au nom du père, de ses fils, sans le Saint-Esprit...

LE RETOUR (Andreï Zviaguintsev, 2003, 102min) : Splendide drame familial contant l’histoire de deux adolescents turbulents vivant avec leur mère et leur grand-mère qui vont assister au retour de...

Lire la critique

il y a 4 ans

5 j'aime

1

Le Retour
Rae
1
Le Retour

Le retour du jebi

Bon, on va torcher tout de suite la mise en scène, comme ça ça sera fait. Oui elle est étudiée, mais elle est surtout impersonnelle et académique, sans aucun rapport avec le sujet. Ca pose problème...

Lire la critique

il y a 9 ans

5 j'aime

3

Rae
Rae
10
Rae

Critique de Rae par Rae

La rythmique du premier tiers, empressée, heurtée, mais déterminée, évoque une fuite. Au-dessus, une mélodie triste, qui n'en finit pas d'affleurer et de s'estomper, comme une âme qui doucement...

Lire la critique

il y a 9 ans

7 j'aime

Le Retour
Rae
1
Le Retour

Le retour du jebi

Bon, on va torcher tout de suite la mise en scène, comme ça ça sera fait. Oui elle est étudiée, mais elle est surtout impersonnelle et académique, sans aucun rapport avec le sujet. Ca pose problème...

Lire la critique

il y a 9 ans

5 j'aime

3

Les Oiseaux, les Orphelins et les Fous
Rae
8

Plus on est de fous, plus on vit.

Ce film est un renversant pied de nez, grisant mais éperdu, à la véritable folie des hommes que sont la guerre, la violence, la dictature. Une révolte absolument prodigieuse, une insurrection inouïe...

Lire la critique

il y a 9 ans

4 j'aime