Jawas > ewoks

Avis sur Le Retour du Jedi

Avatar Karrie
Critique publiée par le

Mega spoilers, mais si vous n'avez pas vu Star Wars et que vous en lisez des critique sur SC au lieu d'aller le regarder, je vous méprise de tout mon coeur de toute manière.

Après visionnage simultané de l'Empire contre-attaque et du Retour du Jedi, en version NON remasterisée s'il vous plaît, aux côtés de ma meilleure amie, merveilleuse puisque fan hardcore de Star Wars, Stargate et Doctor Who, j'en arrive à une conclusion déjà pré-établie : la prélogie n'aurait jamais, jamais du exister.
Qui a envie de voir Hayden Christensen en fantôme à la fin, franchement ? Sebastian Shaw, au moins, il avait l'air content de retrouver ses potes et de voir son fiston une dernière fois. Hayden, lui, fronce les sourcils. Pour changer. Pendez. Le.

Concernant le titre du film, j'ai toujours supposé que le jedi qui revient, c'est Anakin. La rédemption de Vader est définitivement un moment marquant du cinéma. C'est un peu facile, oui, comme retournement de situation, c'est même prévisible, mais ça ne l'était pas pour l'enfant et la jeune ado que j'ai été et que beaucoup ont été. Voir Anakin mourir, Luke lui accorder une cérémonie funéraire en privé, m'arrachait des larmes, et y parvient même aujourd'hui. A la réflexion, je me dis que j'aurais préféré que la trilogie se termine sur l'image de Mark Hamill debout devant les flammes plutôt que par celle des ewoks faisant des percussions avec des casques de stormtroopers pendant que des feux d'artifice éclatent. Et ne parlons même pas de la nouvelle version, qui pour donner la part belle à Naboo, remet des plans en images de synthèse déjà vieillisantes.

Sinon, comme d'habitude, s'enchaîne un florilège de répliques ("IT'S A TRAP!") et de scènes cultes (la course dans la forêt vieillit plutôt bien). On regrette Irvin Kerschner à la réalisation, on n'atteint pas les sommets de l'Empire contre-attaque en développement des personnages, mais tout reste de très bonne qualité.
Le Retour du Jedi nous fait également enfin découvrir ze big boss, le vrai méchant de la saga, le monstre dans l'ombre, aka l'empereur Palpatine. Lui, c'est le côté obscur de la Force fait chair et celui qui dirige tout, mettant à son service une figure charismatique (Darth Vader) pour oeuvrer tranquillement dans l'ombre. Diabolique. Terrifiant. Le thème qui lui consacre John Williams est parfait (vous me direz, quasiment toute la Bo de Star Wars est parfaite), beaucoup moins déclamatoire que la Marche Impériale, mais plus intimidant.

Pour compatir avec Vader, pour découvrir l'empereur, pour avoir peur de lui, et a fortiori pour se recevoir la plus grande révélation de type tragédie grecque du space opera, il faut regarder la trilogie, pas la prélogie.
Si un jour, je suis dotée d'une progéniture, je veux voir l'expression de leur visage à la fin de l'Empire contre-attaque et du Retour du Jedi.

Et sinon, les ewoks ? L'enfant en moi dit "youpiii des nounours !". Mais oui, c'est légèrement ridicule de voir l'empire se faire latter par des nounours quasi préhistoriques.
Apparemment, c'était une métaphore pour dire que la technologie, c'est que dalle comparé au pouvoir de la vertu, de l'amitié et blabla et blabla. Pff.

Ceci dit, qu'on aime les ewoks ou pas, franchement, détracter le Retour du Jedi UNIQUEMENT parce qu'il y a des ewoks dedans, c'est n'importe quoi.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1079 fois
22 apprécient · 3 n'apprécient pas

Karrie a ajouté ce film à 1 liste Le Retour du Jedi

Autres actions de Karrie Le Retour du Jedi