King Hans Zimmer

Avis sur Le Roi Lion

Avatar Archonte
Critique publiée par le

Vous connaissez ma satané plume aussi vilaine que Scar, elle n'échappera pourtant pas au envolées légendaires du Disney phare.

Après une décennie, je savais que j'allais passé un super revisionnage... je me suis trompé, c'est encore plus ! Quelle claque dans ma gueule ! Un uppercut Jackass. Du haut de mes 25 ans, ça me scotche toujours. Le visuel est très bien travaillé pour l'époque. Les personnages sont admirablement bien dessinés. Ils donnent une profondeur marquante à la 2D, à la fois par leurs traits de contours et de personnalité. La coloration est judicieuse du bec de Zazou au soleil levant. Et lorsque la 3D fait son apparition, c'est à bon escient pour amplifier les mérites de la savane africaine. Nous pouvons citer les flamants roses passant devant les Chutes Victoria, ou le rush des gnous dans le ravin.

Au delà des paillettes et de la prestance, Le Roi Lion est parfois dur et puissant émotionnellement. La mort de Mufasa est d'une brutalité rare dans un dessin animé. L'alternance scène de joie/scène de tristesse est agrémentée de transitions remarquables. L'apport détachant de Rafiki, Timon et Pumba évitent le mou du bad. Et que dire de la bande musicale. Hans Zimmer est a classé au panthéon du cinéma. Le véritable boss au centre, c'est lui. Il y a l'intro accrocheuse bien entendu, où Zimmer mettra quatre minutes d'open world sonore. Et je n'ai pas de mots pour sa conclusion avec Simba reprenant le trône pluvieux, c'est beau ce que tu as fait Hans ! Elton John s'est morfondu à son confrère, en apportant une pincée de sel romantique. L'Amour brille sous les étoiles ne rendra pas cul-cul le restant de l'histoire.

Tout chef d'oeuvre à aussi son bon méchant, style Ralph Fiennes jouant Amon Goth dans La Liste de Schindler. Scar est indéniablement le plus grand antagoniste des Walt Disney. Plus manipulateur, tu meurs. Les répliques de Jean Piat quoi, Molière aurait fait l'éloge de la VF fantastique. Qui dit top méchant, dit top acolytes méchant : les hyènes. J'adore cet abruti de Ed, les phrases tremplins de Banzai et la voix de Shenzi (la VF encore). Pas un hasard que la chanson Soyez Prêtes soit mon passage préféré. Les hyènes ne sont pas aussi stupides que les Anti-Roi Lion, accusant un positionnement conservateur de la réalisation . Il est certes possible, mais c'est comme avec les potes en soirée : tu préfère parler tout sauf de politique. C'est chiant. Alors je préfère faire l'autruche, tel Jesse Owens quadruple médaillé d'or dans un stade nazi en 1936.

Tu peux blâmer les critères de notations, Le Roi Lion est intemporel. Dans le cycle de la vie, je reviendrait encore aux sources... avec cette cassette VHS au rond brillant sur la rainure.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 28 fois
1 apprécie

Autres actions de Archonte Le Roi Lion