Hakuna Matata, c'est la vie !

Avis sur Le Roi Lion

Avatar Papy_Jr13
Critique publiée par le

Le Roi Lion ! 32ieme film d'animation, le deuxième plus grand succès Disney (le premier étant Blanche-Neige) ainsi que l'apothéose du second age d'or ! Ce film a marqué les générations à vie et rare sont les Disney capable d'un tel exploit. Inspiré d'Hamlet avec des références au Roi Léo, l'histoire va vous transporter dans l'univers de la savane pour vous expliquer le but du Cycle de la Vie !

Simba : Il est difficile de le décrire puisqu'il vient juste de naitre, je dirais que nous les spectateurs sommes Simba jeune puisqu'on découvre avec lui la Terre des Lions. On y apprend avec lui les traditions, les règles et le fonctionnement grâce à son paternel, Mufasa. Puis lorsque Simba sait ce qu'il veut devenir, on se détache de lui pour suivre sa propre évolution. Et un bravo pour Emmanuel Curtil pour sa prestation.

Mufasa : Grand monarque tout puissant, incontesté et roi soleil ! Euh, on dirait l'allégorie animale de Louis 16 ?! Bon, revenons à nos gazelles. Il est comme père pour nous aussi puisqu'il nous enseigne tout ce qu'on doit savoir. Un père, qui comme avec Simba, nous avertit du danger, nous aime et nous protège. Au final, on a une grosse sympathie pour ce personnage. C'est à ce moment où on considère Mufasa comme notre père que Disney tente pour la première fois dans le monde de l'animation : Montrer un personnage mourir !! Vous vous souvenez de la mère de Bambi, c'est exactement pareil sauf que là, on vous la montre prendre la balle et s'écrouler ! Cette scène forte de sa mort qui suit directement avec l'une des scènes les plus spectaculaire qu'est la Course des Gnous (qui est un exploit grandiose) est tellement intense qu'il est impossible de ne pas pleurer ! Le soleil de sa vie a laisser place à la nuit de Scar !

Scar : Si Mufasa était le côté majesté de Louis 16, Scar est sans nul doute le côté dictateur ! Sa grande force réside en son charisme et son intelligence machiavélique. Il a une telle fourberie dans ses gestes et son ombre qui grandit jusqu'à révéler son vrai visage que s'en est terrifiant. Le seul défaut de ce méchant qui pourrait facilement être dans les meilleures places d'un top, c'est qu'il est intéressant avant de devenir roi. Après son plan achevé, il devient une sorte de diva capricieuse. C'est dommage surtout qu'une scène coupée aurait pu esquiver cela. Normalement, il voulait épouser Nala, ami d'enfance de Simba, pour que son héritage perdure à travers sa lignée pour devenir immortel. Tout ça accompagné d'une reprise de Soyez prêtes ! Mais bon, c'est quand même un grand méchant avec une voix des plus envoutantes, merci Jean Piat.

Timon et Pumbaa : Ils sont l'élément comique du film et niveau gag, c'est assuré notemment avec la scène d'imitation hawaienne. Bon, ça dépasse pas les pitreries du Génie mais c'est deux là on réussit à avoir une série et un film à eux tout seul ! En plus, Puymartin et Michel Elias forment un duo du tonnerre.

Rafiki : Dans toutes histoires, il y a chaque fois un gourou ou un sage un peu maboul, mais là, ce babouin atteint un niveau qui fait rire tellement c'est génial. Med Hondo sait très bien interprété les rires excentriques. La particularité de ce sage c'est que quand il explique une chose philosophie, il la démontre comme "on apprend de ses erreurs et du passé".

Le vieux Rafiki l'exprime si bien, de même pour Timon (de manière plus cool) le message du film est : "le passé, c'est du passé ! Sans pour autant oublier qui on est !" C'est face à cela que Simba doit faire face, il a la mort de son père sur la conscience et donc il rejette son sang, il rejette son identité pour en forger une nouvelle en suivant une nouvelle voie. Et comme on ne peut revenir en arrière, on peut soit fuir ou se battre. La première est certes facile mais douloureuse alors que la deuxième est peut-être difficile mais au moins, on est fier d'affronter ses erreurs. Quel beau message ....Si c'était Simba lui-même qui tuait son père (par accident bien sur) mais là, c'est Scar donc Simba s'est culpabiliser pour rien !

Animation : Un succès aussi conséquent qu'est le Roi Lion, l'animation d'une extrême qualité est aussi au rendez-vous ! J'ai du mal à critiquer puisque Disney ne fait quasiment aucune erreur dans ses classiques. Rien que la scène d'ouverture montre le talent avec l'animation de plus d'une dizaine d'animaux différents.

Décors : Savane, Cimetière d'éléphant, Jungle exotique. C'est l'Afrique !! Toute la beauté de la savane africaine est représenté dans toute sa splendeur. Même les ossements du cimetière sont si bien illustrés qu'on a des frissons. Et la jungle est un véritable paradis ! C'est classique mais j'aime bien comme quoi la Terre des Lions change d'ambiance avec la lumière de Mufasa et l'obscurité de Scar.

Musique : Que ce soit les chants,les instruments et le rythme, on se sent transporté par les mélodies africaines.

Le Cycle de la vie : Introduction à l'univers du film en nous balançant directement les chants africains. C'est un tout autre monde qui s'ouvre à nous avec ce soleil levant. Le titre de la chanson nous indique aussi bien l'un des messages du film.

Je voudrais déjà être roi : D'abord, sachez que Mufasa devait avoir sa chanson montrant toutes les responsabilités, les pouvoirs du roi ainsi que le respect du peuple envers lui. Cette chanson a été coupée mais je trouve qu'elle aurait pu être gardé car après une telle démonstration des privilèges d'un roi, Simba aurait été tout excité à l'idée de vite devenir roi à son tour. Ca aurait donc une meilleure justification pour qu'il chante son envie. On remarquera que le décor devient plus coloré et plus fantaisiste, c'est normal puisqu'on est dans l'esprit de Simba qui est encore jeune imaginant les animaux plus cartoonesque lui obéissant.

Soyez Prêtes : la célèbre chanson de Scar où il expose ses idéaux. A certains moment, Scar s'apparenterait à Hitler ! Cette chanson a des allures de discours comme ceux du fureur, c'est à la fois puissant, mémorable avec une excellente mise en scène avec l'ascension de Scar pour avoir un plan face à la lune montrant qu'il est roi de la nuit et qu'elle va bientôt s'abattre sur le royaume.

Hakuna Matata : Voulant dire "il n'y a aucun problème". Devise qui deviendra celle de Simba qui a renié son ancienne vie et donc ses traditions. C'est la chanson de la solution "fuite".

L'amour brille sous les étoiles : Autant c'est mignon de voir deux gros chats ronronner autant cette chanson est dispensable. Désolé mais le Roi Lion est une histoire de trahison, de combattre son passé et non un histoire d'amour. Pour ma part, ça aurait mieux fonctionner si Mufasa avait raconté à son fils comment il a rencontré sa femme dans un petit coin de paradis. Si on suit le thème du Cycle de la vie comme quoi tout n'est qu'un cercle qui tourne en répétant les même geste (comme la course du soleil ou la chaine alimentaire). Ben, Simba reproduirait la même chose avec Nala et justifierai donc l'ambiance romantique des retrouvailles.

Emotions : Joie et humour avec le duo comique ainsi que la jeunesse de Simba, grande tristesse avec la mort de Mufasa et frissons avec Scar (au début) et les hyènes (qui deviennent effrayantes vers la fin

Avis personnel : Malgré quelques points qui affaiblissent certaines choses, cela reste du grand art.

Conclusion : L'un des meilleurs film d'animation de l'Histoire et cela pour des siècles.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 427 fois
6 apprécient

Papy_Jr13 a ajouté ce film d'animation à 2 listes Le Roi Lion

Autres actions de Papy_Jr13 Le Roi Lion