Une étrange animation

Avis sur Le Roi et l'Oiseau

Avatar Satané
Critique publiée par le (modifiée le )

Oeuvre vue & revue sous toutes les coutures, d'une part pour son indéniable titre d'animation maîtresse de toutes les autres, d'autre part pour son sens intrinsèque débattant sur des idées politiques des plus communes, "Le Roi & l'Oiseau", quels que soient les arguments qu'on lui attribue dans la discussion, est un film de qualité.

De qualité car après trente ans, la patte accordée au dessin n'a pas vieilli, & a su inspirer de nombreux créateurs par la suite. Tout y est fluide, rythmé, dansant & bercé par les statures surréalistes des personnages plongés somme toute dans une neutralité qu'on sait reconnaître aux dessins animés de notre enfance (le roi & l'oiseau échangeant les rôles de victimes & de bourreau à chaque instant).
Le royaume de Takicardie semble être, sans penser à la caricature basique qu'on lui donne, un monde de rêves & de songes, dans lequel l'espace-temps semble se déchirer, où les lois physiques disparaissent, où toute architecture n'est autre que la représentation de la volonté de grandeur de Sa Majesté. Celui-ci est-il un caprice ambulant ou n'est-il seulement que la victime de son statut inné ? On ne le sait guère. L'oiseau quant à lui semble virevolter à son aise, goguenard, pilonnant sans vergogne les désirs du roi qui n'a jamais eu de cesse d'être rejeté & seul (le royaume se retrouve détruit à la toute fin). Trêve d'interprétations sans importance.
Si je devais qualifier ce film par un seul & unique terme, ce serait : "magnificence". Les décors érigés sont magnifiques & rappellent de grandes oeuvres, entre autres la "ville-basse" dans "Metropolis" de Lang, ou encore la similitude entre les tableaux de De Chirico, bâtiments très droits dans l'immensité de plaines désertiques, & le palais du roi. Le tout est accompagné par une bande-son exceptionnelle, frisant la perfection, s'alliant expressément avec l'image, & c'est ici un point qui m'a agréablement surpris.

"Le Roi & l'Oiseau" est donc une oeuvre méritant sa notoriété, jonglant entre les statuts des protagonistes, ceux-ci inversant leurs rôles entre despotes & libertaires, afin de donner une profondeur pas tellement dissimulée à l'aspect prioritairement axé sur la raillerie enfantine. Pas de bourrage de crâne donc, comme certains semblent le croire, seulement un film bien travaillé, un gigantesque tableau animé, jouant sur le multi-référencement dans un but tout particulier, celui d'exposer brièvement le jeu de la politique & ses revers, pour les personnes de tous âges.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 561 fois
12 apprécient

Autres actions de Satané Le Roi et l'Oiseau