👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Le Roi et l'Oiseau est l'un des rares film d'animation qui peut se venter d'avoir réussi à jongler à la perfection entre l'humour, la poésie, la dérision et la dénonciation du système politique. C'est tellement subtile, tellement propre, tellement beau, tellement bien orchestré, tellement rempli de métaphores.

L'histoire se déroule dans une ville où tout le monde est, à contre cœur, au service de son roi. Un roi qui n'hésite pas à sacrifier les gens qui se moquent de lui, prétentieux et avide de pouvoir qui aime la chasse. Dans la ville basse se trouvent les gens du peuple qui sont contre lui mais qui n'ont jamais vu la lumière du jour, obscurcie par le pouvoir mit en place.

Les différentes métaphores utilisées sont raffinées et réfléchies, une ville remplie de mégaphones qui obligent la population à écouter son dirigeant, un oiseau qui dirige un robot et qui renverse la politique, un asservissement de la peinture qui prend vie, une dénonciation de l'aliénation du travail à la chaîne, une auto dérision difficile à accepter pour un roi aveugle. Petit clin d’œil, au passage, pour Myiazaki qui a repris l'idée dans son film "Le chateau dans le ciel" de ce géant de fer qui protège la nature, encore une fois une image subtile qui fait réfléchir sur la situation dans laquelle nous vivons où la technologie menace ce qui nous entoure.

On ne peut que s'incliner devant une si belle propagande.
Antoine3
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 7 ans

13 j'aime

Le Roi et l'Oiseau
DoubleRaimbault
5

Sens Critique ou l'échec partiel d'un média innovant

Quitte à faire de la philosophie de comptoir, autant balancer en guise d'introduction une définition Wikipédia: "L'esprit critique (du grec κριτικός : qui discerne) est la disposition d'une personne...

Lire la critique

il y a 8 ans

95 j'aime

71

Le Roi et l'Oiseau
Grard_Rocher
9

Critique de Le Roi et l'Oiseau par Gérard_Rocher

Dans le petit royaume de "Takicardie" règne un roi despote et cruel au nom de "Charles V et Trois font Huit et Huit font Seize". Celui-ci est amoureux d'une adorable petite bergère qui pose sur l'un...

Lire la critique

il y a 7 ans

84 j'aime

15

Le Roi et l'Oiseau
Nick_Cortex
10

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Je fais partie de ces gens qui ont eu la chance de grandir avec une grande quantité de dessins animés, pour qui Mickey, Donald et consorts étaient des modèles, qui ne jurait que par Disney, les...

Lire la critique

il y a 5 ans

65 j'aime

6

The Lost City of Z
Antoine3
5

Ils avaient de belles fesses ces indiens

Je sors à l'intant du cinéma, que dire mis à part que c'était fort long pour ce que c'était. Je m'attendais à une belle aventure dans la jungle, à des découvertes d'anciennes civilisations, à trouver...

Lire la critique

il y a 5 ans

80 j'aime

7

La Nonne
Antoine3
1
La Nonne

Ce foutage de gueule

Nommé dans la catégorie des plus gros nanars intercontinentaux, "The Nun" a toutes ses chances pour briller et rafler le trophée. C'était d'une fénéantise à en couper le souffle. Probablement le film...

Lire la critique

il y a 3 ans

79 j'aime

19

Into the Wild
Antoine3
1

Paye tes impôts et ferme la.

Si tu vois un mec avec des dreads dans la rue, demande lui son film préféré. Et si il te répond "Into the wild" tu lui niques sa race. Ce film il vend du rêve, ça pousse les fragiles à se dire "La...

Lire la critique

il y a 6 ans

65 j'aime

36