Affiche Le Salaire du diable

Le Salaire du diable

(1957)

Man in the Shadow

12345678910
Quand ?
6.6
  1. 0
  2. 0
  3. 0
  4. 3
  5. 5
  6. 25
  7. 25
  8. 6
  9. 0
  10. 0
  • 64
  • 2
  • 67

Une petite ville du Texas vit sous la coupe d'un riche propriétaire terrien, Virgil Renchler. Lorsqu'un travailleur mexicain est tué par un homme de main de Renchler, le shérif tente de prouver la culpabilité du despote et de rendre la justice.

Casting : acteurs principauxLe Salaire du diable
Casting complet du film Le Salaire du diable
Critiques : avis d'internautes (5)
Le Salaire du diable
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Le salaire des lâches

Petite série B plutôt bien troussée par un spécialiste du genre, Jack Arnold, à qui l'on doit L'étrange créature du lac noir, Tarentula! ou encore Crépuscule Sanglant, Le salaire de la peur n'est pas sans intérêt malgré un scénario somme toute assez convenu! Reprenant la trame classique du despote régnant sur une ville dont la lâcheté des...

5 3
Avatar Kowalski
7
·
Une ferme si grande qu'il n'y a pas de vache dedans

Je n'aurais jamais attendu ce bougre de Jack Arnold derrière un tel projet. Du coup, vu la manière dont c'est filmé, j'ai tendance à penser qu'en plus d'avoir réécrit une partie du scénario, Orson aurait peut-être bien filmé quelques séquences, dont celle d'ouverture. Soit... L'intrigue est sympathique. On aimerait que ça aille plus loin, que ce soit plus tragique peut-être aussi,... Lire la critique de Le Salaire du diable

3
Avatar Fatpooper
7
Fatpooper ·
Élevage de truands

Haletant à souhait, Jeff Chandler et Orson Wells, beau couple de cinéma et de matière conforter l'idée que l'argent et le pouvoir donnent tous les droits mais il semblerait jusqu'à une certaine limite, assez réconfortant et redonne un peu d'espoir en la nature humaine. Une belle découverte ! Lire la critique de Le Salaire du diable

2 2
Avatar Motema95
8
Motema95 ·
Sujet encore totalement d'actu dans l'Amérique post-trumpienne

Un Jack Arnold sans monstre (enfin qui bave) avec Jeff Chandler et Orson Welles, j'étais curieux. Impossible que Arthur Peen n'ai pas vu ce film. L'Amérique profonde des red necks avec ses magnats omnipotents et ses shérifs élus reste si structurelle. Jeff Chandler (mort trop jeune) très bien et... Lire l'avis à propos de Le Salaire du diable

Avatar Neubauten
6
Neubauten ·
Toutes les critiques du film Le Salaire du diable (5)