👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.


À quoi reconnaît-on l'amour ? Et que sommes-nous prêts à faire pour le garder ?
Ang Lee


Bon, avant de le voir, pour moi, Le Secret de Brokeback Mountain, c'était ça... Canal + avait vraiment le mérite d'attiser notre curiosité cinématographique.

Il est vrai que l'homosexualité dans les années 60-70, ça ne devait pas être bien facile à assumer. Ce film arrive très bien à retranscrire, à travers une certaine innocence vis-à-vis d'une homosexualité subie, la difficulté d'aller à l'encontre de sa nature et la douleur procurée par le fait de vivre sans.

Aujourd'hui les films sur l'homosexualité, ça fuse, et si je devais le comparer à un film plus récent, ça serait Moonlight. La recherche d'un masque derrière lequel cacher une réalité incontournable. Nous ne sommes pas dans une vulgarité comme on peut la voir dans La Vie d'Adèle, qui se cantonne à de la provocation montrant une image bestiale des homosexuels. Ce qui est bien cool dans Le Secret de Brokeback Moutain, c'est que c'est traité comme une histoire d'amour, même si ça reste un amour interdit, un secret. Comme l'affiche le suggère, avec ces têtes baissées, le film nous parle d'une situation difficile, sans issue.

Mais la difficulté ne concerne ici pas seulement les deux protagonistes, mais aussi tout leur entourage (femmes, enfants et autres rencontres). Il est vrai que plus ou moins involontairement, ils vont réellement faire souffrir leurs familles respectives. Par moment je leur en ai voulu, c'est de la tromperie pure et simple... Mais comment rentrer dans la norme, dans une société qui n'accepte pas ce que nous sommes ?

La douleur des personnages principaux, rarement montrée à l'écran, est toutefois superbement lisible sur ces personnages superbement incarnés par feu Heath Ledger et Jake Gyllenhaal. Les deux acteurs se complètent, et se sont bien approprié les tempéraments très différents des deux personnages.

Jusque-là je cite beaucoup de qualités, mais il est vrai que j'ai quand même trouvé le film un peu long. Très bien au début, une mise en place assez rapide, mais une fin qui s'étend et qui se fait quand même attendre.

Après la mort inopinée de Jack Twist, dont l'annonce ne m'a étonnamment pas fait d'effet, je trouve qu'on n'attend plus grand chose du film, alors qu'il reste encore presque un quart d'heure. Cette lenteur démontrerait-elle le vide dans la vie d'Ennis del Mar ?


Malgré tout, le film est plutôt beau, avec une morale très claire et bien amenée, sans toucher à aucun cliché ni vulgarité. C'est une histoire d'amour, dans tout ce qu'il y a de plus sain, de plus humain.

Monsieur_Cintre
7
Écrit par

il y a 3 ans

Le Secret de Brokeback Mountain
Truman-
8

Critique de Le Secret de Brokeback Mountain par Truman-

J'ai envie de comparer la popularité de Brokeback Mountain avec celle de Pulp Fiction car avouons le c'est certainement l'un des films contemporain les plus réputés et connus sans même avoir été vu...

Lire la critique

il y a 8 ans

61 j'aime

4

Le Secret de Brokeback Mountain
eleonore-bridge
9

Critique de Le Secret de Brokeback Mountain par Eleonore Bridge

C'était superbe, touchant et tellement subtil, j'irai même jusqu'à dire que j'ai rarement vu une histoire d'amour aussi crédible et émouvante. Et ce film va au delà de l'histoire d'amour gay, on a...

Lire la critique

il y a 12 ans

55 j'aime

3

Le Secret de Brokeback Mountain
HQL
9

Critique de Le Secret de Brokeback Mountain par L'Homme Qui Lit

Ah, qu'il m'en aura fait verser des larmes, ce film. Il en a fait également couler, de l'encre, lors de sa sortie. Film gay ? Pas vraiment. Le secret de Brokeback Mountain fait parti de ces films qui...

Lire la critique

il y a 11 ans

45 j'aime

2

Psychomagie, un art pour guérir
Monsieur_Cintre
6

Pascal le grand-père

Psychomagie commence par une comparaison avec la psychanalyse de Freud. La psychomagie n'est donc pas tant un art qu'une thérapie, une thérapie par les actes. Ce documentaire relate les blocages...

Lire la critique

il y a 2 ans

18 j'aime

7

Mon nom est Personne
Monsieur_Cintre
7

Le chemin vers la reconnaissance

Mon Nom est Personne est à la fois un western spaghetti et un hommage au genre. Il s'agirait à l'origine d'un projet de Leone - le roi des spaghettis - qui en est le producteur, et qui souhaite...

Lire la critique

il y a plus d’un an

17 j'aime

10

Paris, Texas
Monsieur_Cintre
8
Paris, Texas

"Ton meilleur ami, crois-moi, c'est ton papa !"

Voilà un film intrigant rien que par son affiche, que je trouve personnellement magnifique. Paris, Texas est d'ailleurs le reflet de cette affiche, tout dans l'émotion, la douceur, la couleur. On...

Lire la critique

il y a 2 ans

14 j'aime

15