Ce site utilise des cookies, afin de vous permettre de naviguer en restant connecté à votre compte, de recueillir des statistiques de fréquentation et de navigation sur le site, et de vous proposer des publicités ciblées et limitées. Vous pouvez accepter leur dépôt en changeant de page ou en cliquant sur le bouton “Oui J’accepte”.
Oui J'accepte

Avis sur

Le Secret de Brokeback Mountain

Avatar Gérard Rocher
Critique publiée par le

Durant l'été 1963, aux Etats-Unis, dans le Wyoming où s'étendent les Grandes Prairies à la végétation aride, deux jeunes cow-boys se retrouvent devant le mobile home d'un employeur afin de se faire embaucher pour garder un énorme troupeau de moutons à Brokebach Mountain. L'endroit bien que splendide est très isolé et la nature sauvage. Leurs seuls équipements sont une toile de tente et leurs gamelles. L'un des cow-boys doit rejoindre chaque jour la ferme alors que l'autre doit rester sur place pour garder le troupeau. Leur organisation et leur entente sont parfaites. Lorsque vient l'hiver très rigoureux, après une soirée bien arrosée, l'un des jeunes hommes vient rejoindre l'autre dans sa tente afin de se réchauffer. A ce moment éclate de façon inattendue un amour fou, jusqu'ici contenu, se concrétisant par une étreinte entre les deux hommes. La saison de transhumance se terminant, ils vont alors aller chacun de leur côté vers leur destinée. Ennis va se marier avec sa fiancée et Jack avec Laureen. Ils seront chacun père de famille et mèneront une existence rangée. Toutefois, quatre ans plus tard, les deux hommes se rencontrent à nouveau. La flamme va alors se ranimer, les souvenirs d'amour fou restant gravés pour l'éternité.

Ennis et Jack sont devenus les derniers spécimens de cow-boys. Les bêtes, la nature, l'aventure sont une passion pour ces deux êtres qui vont se rencontrer fortuitement. Entre eux l'entraide et la complicité sont les maîtres mots, jusqu'au jour où le sentiment d'amour va s'avérer le plus fort. Après cette aventure qui n'aurait pu être que passagère, les deux garçons vont mener la vie de tout un chacun avec leur femme, les enfants et toute la routine que cela engendre parfois. Emmis et Jack sont-ils à leur place dans cette existence? Peut être pas. Toute cette vie de couple paraît bien superficiel lorsque quatre ans plus tard ils se retrouvent. Là, il suffit d'un rien, d'un simple regard pour que le souvenir de Brokeback Mountain ressurgisse et que leurs vies basculent. Ils vont alors négliger épouses et enfants et trouver des stratagèmes énormes afin de pouvoir se retrouver seuls et assouvir leur passion. Néanmoins, cette liaison est-elle durable? Est-elle possible dans le contexte de leur existence tourmentée? Se rencontrer à la hâte, suspectés par leurs familles, minés par la culpabilité et l'incertitude de leur devenir utopique, deviendra pour eux une déchirante épreuve vis à vis d'une société dans laquelle il n'est jamais facile, malheureusement, de porter le "titre" de gay. C'est ainsi que cette touchante liaison va devenir pathétique, le couple se trouvant démuni et désespéré face au mur qui se dresse devant eux. Ces obstacles que la vie leur inflige font que cet amour fou, malgré la volonté et la forte passion des deux hommes l'un pour l'autre, se trouve très compromis.

Le réalisateur, Ang Lee, tenait dans sa main un formidable sujet sur les relations de deux cow-boys homosexuels. Ce milieu fut toujours traité sous la forme d'aventures dans lesquelles figuraient le plus souvent des personnages guerriers et machos. Dans cette réalisation, au contraire, cette histoire nous plonge dans la nostalgie des grands espaces d'antan au sein desquels évoluaient des hommes durs et rustres. Ce charme s'estompe car nous sommes en 1963 et non loin des Grands Prairies circulent des voitures et des camions, remplaçant charrettes et convois attelés de chevaux. Il ne reste pas grand chose de cette époque révolue. Nos héros rentrent chez eux regarder leur télé, aident au ménage, font les courses et s'occupent de l'éducation des enfants. Mais le plus important c'est que dans leurs relations les deux hommes n'usent pas d'armes ou de coups de poings, ils usent de baisers plein de tendresse. Pour assouvir leur amour, comme deux enfants risquant d'être pris en défaut, ils se cachent comme ils peuvent de leurs épouses devenues "curieuses". Malgré tous ces ingrédients, avec en prime des paysages splendides et une musique très appropriée à l'ambiance du sujet, je dois avouer que j'ai trouvé ce film somme toute assez banal, manquant de piment et d'originalité. Je suis resté que dans le vestibule de cette tragique romance qui n'a pour mérite que celui de mettre en scène un couple homosexuel dans un milieu inattendu pour ce genre, ce qui n'est déjà pas si mal, preuve que la société évolue dans le domaine de la tolérance et de la différence. Malgré tout la performance des acteurs des deux principaux protagonistes de cette histoire, Heath Ledger et Jake Gyllenhaal , est remarquable et touchante de sincérité, nous faisant avec talent vivre leurs moments d'espoir et de désespoir. Le tempo de la musique signée Gustavo Santaolalla est lancinant et nous accompagne tout au long de ce film en lui offrant un atout non négligeable.

Ang Lee eut la chance de voir cette oeuvre couverte de récompenses lors de différents Festivals. Il est vrai que le contexte et le cadre de cette intrigue ont dû influer sur ces distinctions. A par cela, je ne suis pas un fan de cette réalisation d'un classicisme éprouvé.

** Ce film a obtenu :**

  • Le Lion d'Or à la Mostra de Venise 2005.

  • Golden Globes du meilleur film dramatique, du meilleur scénario, du meilleur réalisateur et de la meilleure chanson originale.

  • Vainqueur de la cérémonie des BAFTA 2006 avec quatre prix

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2158 fois
33 apprécient · 2 n'apprécient pas

Gérard Rocher a ajouté ce film à 2 listes Le Secret de Brokeback Mountain

Autres actions de Gérard Rocher Le Secret de Brokeback Mountain