Saroumaneuh le vilain garçon

Avis sur Le Seigneur des Anneaux : Les Deux Tours

Avatar Flbond
Critique publiée par le

Dans la célèbre trilogie visuelle de Peter Jackson, les Deux Tours est pour moi le meilleur film des trois. Pourquoi seulement 6? Car malgré une plus grande profondeur, certains détails ne passent toujours pas pour moi.

Pour les bons côtés, certaines excellentes critiques sont passés par là et en ont dit déjà pas mal.
Les musiques sont toujours aussi majestueuses, tandis que la photographie est à se coller le cul par terre. Mes lieux préférés restent les environs de la Tour d'Isengard, et les traversées du Gondor, même si les autres décors rendent vraiment hommage aux illustrations d'Alan Lee. Enfin la performance de beaucoup d'acteurs est à saluer, en vrac les personnages de: Aragorn, Gimli, Gandalf, Saroumane,....

Voilà pour les qualités, après pour les défauts qui me gênent, il y en a d'ordre visuel et scénaristique.
Pour le visuel, le gouffre de Helm et la rythmique qui en découle m'ont énervé au plus au point. En plus d'être sur exploité contrairement au livre, on passe 45 min là dessus. Intérêt sur l'action? on rend la bataille laborieuse, Sur les destins de nos héros? on retient le lancer de nain et le décompte des victimes de nos héros. Heureusement la découpe nous fait souffler un peu avec le voyage de Frodon et Sam ou encore Merry et Pippin chez les Ent (qui d'ailleurs ont bénéficié d'un travail remarquable).

Aussi le personnage de Saroumane. J'en avais un peu parlé dans ma critique de La Communauté sur son arrivée précipitée. Ici il a sa place mais...qu'ont ils fait? D'un sorcier fort et entretenant une relation d'aide mais de méfiance à l'égard du Mordor, le film l'a rendu semblable à un putain de caniche à la solde de son maître. Du coup monsieur fait photocopieuse pour faire plaisir à son supérieur. Je ne comprends pas trop ce choix, il faudrait que je revoie les commentaires.

On assiste aussi à un glissement vers la niaiserie des états d'âme d'Arwen, car oui il faut que notre baroudeur de futur roi ait une cruche qui lui colle aux basques. Ce qui n'a pas l'air de plaire à Eowyn, qui magie du cinéma fait aussi clairement gourdasse. Un vrai triptyque amoureux dont Le Seigneur des Anneaux avait réellement besoin...

La vilaine bébête Arachne est la grande absente du film. Selon l'équipe du film, elle avait plus sa place dans la suite. Je n'aurais pas été contre, mais vu qu'à la place on a eu Helm à rallonge, je me dis qu'ils auraient peut être mieux fait.

De manière générale aussi quelques lourdeurs plombent l'action, mais je reste quand même à 6 car c'est le film le plus difficile à faire, comme tout épisode au centre de sagas s'inscrivant dans la continuité.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 357 fois
1 apprécie · 2 n'apprécient pas

Flbond a ajouté ce film à 1 liste Le Seigneur des Anneaux : Les Deux Tours

Autres actions de Flbond Le Seigneur des Anneaux : Les Deux Tours