Y aura t'il aussi du lancer de nain dans le 3 ?

Avis sur Le Seigneur des Anneaux - Les Deux Tours

Avatar Scopini
Critique publiée par le

J'étais assez curieux de découvrir ce second épisode du « Seigneur des anneaux ». Le livre en lui même est découpé d'une manière qui tend à suivre trois histoires en parallèle mais qui sont toutes traités séparémment. Peter Jackson qui, depuis le premier épisode, prétend suivre le livre à la virgule près à donc dût s'atteler (avec l'aide de trois scénaristes quand même) à un travail de réécriture plus important. Ainsi les trois parties du livre : Aragorn & Cie, Merry & Pippin, Frodo & Sam sont traités en même temps avec un monatge parallèle, le réalisateur multipliant les allers-retours d'un lieu à l'autre. Bien lui en a pris, le film gagne en efficacité et en personnalité (un peu). Mieux monté que le premier il est aussi bien moins ennuyeux et l'on peut enfin supporter ces 3h00 de film (encore !) sans bailler.

La direction des acteurs est aussi bien meilleur que dans « La communauté de l'anneau » (très moyenne dans le premier, ici on dirat pas mal...). Les acteurs peuvent enfin révéler tout leur talent (ou l'inverse pour certains). Viggo Mortensen (superbe acteur depuis Indian Runner), John Rhys-Davies et même Orlando Bloom arrivent enfin à donner un peu de corps à leurs personnages (oui même l'endive géante, l'homme sans présence, Orlando Bloom !). Le film commence alors sous les meilleurs auspices. La caméra se fait plus légère et aérienne et Peter Jackson épure son style pour accompagner nos trois héros au delà de montagnes enneigés et dans des plaines grouillant d'orques (au design toujours aussi bof).

Les passages avec Frodo et Sam, sont assez intéressant, bien que la mise en scène semble moins inspiré le réalisateur, mais la découverte de Gollum (Andy Serkis) tend à relever le niveau de ces scènes. Tout comme Frodo, Gollum est sujet à une lutte intérieur et Andy Serkis campe avec un certain talent un personnage torturé par l'anneau, schizophrène, partagé entre ombre et lumière envahit par des sentiments contradictoire. Son interprétation d'ailleurs souligne assez fortement le manque de présence des autres acteurs, Elijah Wood en tête, seul Sean Astin est capable de lui rendre la réplique avec justesse.

Si après le premier épisode Peter Jackson semble plus à l'aise avec le film nous offrant une réalisation honnête Malheureusement passé à peu près 1h00 de film, le soufflet retombe. La suite du film se poursuit avec plusieurs batailles brouillonnes, moult morts filmés au ralenti accompagné par un chant de femme répété ad-nauseam, discours insipide et autres cliffhangers prévisible et grotesque.

Heureusement le film retrouve de temps en temps toute sa splendeur, certaines scènes arrivent à sortir du lot, l'attaque du gouffre de l'Helm révèle de très bons moments parasité par des plans larmoyant, trop long et maladroit, sur les civils, ou sur la mort de tel ou tel héros, dont le plus souvent on se fiche éperdument parce qu'il n'ont qu'un vague intérêt scénaristique.

A signaler, la scène la plus incroyable du film, après son plaidoyer contre le lancer de nains dans le premier épisode, Gimli demande finalement à être lancé !!! Incroyable, Ils ont osé ! Rien que pour ça j'aurais presque envie de mettre 7/10...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 365 fois
2 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Scopini Le Seigneur des Anneaux - Les Deux Tours