Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Le Septième Fist

Avis sur Le Septième Fils

Avatar Mr_Chouette
Critique publiée par le

Oui j'écris cette critique sur le coup de la colère, j'étais déjà très énervé à l'occasion de la première bande annonce (encore plus avec la seconde) mais là on m'achève. Je savais pertinemment que j'allais voir une bouse, j'en avais pleinement conscience et pourtant je me suis lancé dedans, avec l'unique espoir qu'il y aurait peut être quelque chose à sauver, un petit rien digne d’intérêt, on sait jamais quoi, du fumier le plus puant peut naître une rose (mode poète off).

Non.

Mais laissez moi vous expliquer : comme beaucoup j'ai été un lecteur de la saga de l'Epouvanteur et j'ai depuis des années chéri l'idée d'une adaptation cinématographique. Sans être un chef d’œuvre de la fantasy, l'Epouvanteur nous dépeint un monde médiéval sombre empli de folklore celtique et dont la richesse de l'univers constitue la parfaite source pour une adaptation sur grand écran.
Le projet d'une version ciné de cette saga, je le suis depuis le collège, au début très enthousiaste, je suis vite devenu plus réservé quant à cette adaptation, jusqu'à y être totalement hostile.

Comme vous aurez pu le remarquer, j'ai souvent l'habitude de relativiser mon point de vu dans mes critiques. Non pas que je sois incapable de faire des choix ou d'assumer une position, mais j'ai tendance à croire que rien (ou presque) n'est jamais 100% à jeter et que même dans le mauvais il y a du bon. C'est peut être un peu naïf néanmoins j'évite de m'emporter quitte à être trop tendre avec une œuvre qui ne le mérite pas vraiment. Mais pas cette fois.
Pour « Le Septième fils », il ne s'agit pas de problème d'adaptation comme pour Eragon, le Hobbit ou la Stratégie Ender dans la mesure où il n'y a purement aucune adaptation. C'est simplement que les «« « scénaristes » »  (s'ils se considèrent comme tels) n'en ont mais alors RIEN à foutre du livre d'origine. A tel point que toutes les incohérences/divergences/erreurs/wtf du film ne peuvent paraître que volontaires. Je serai d'ailleurs incapable de vous lister tout ce qui change pour la simple et bonne raison que tout change à part le nom des personnages.
Alors pourquoi ? Pourquoi adapter une œuvre si c'est pour la dépouiller de tout ce qui peut faire son charme ? Il ne s'agit pas là de choix narratifs ou scénaristiques, il s'agit simplement d'un bullshit géant à plusieurs dizaines de millions de dollars. Bien sur ce n'est pas la première fois (ni la dernière malheureusement) mais ça fait tout de même très mal au cu... cœur.
Et je ne comprends pas comment Joseph Delaney (l'auteur de la saga) a pu accepter de vendre les droits sans même un regard sur ce qu'il adviendrait de son univers.

Alors évidement on peut regarder un film sans se soucier du livre duquel il est issu, hélas même dans ce cas là, ça reste d'une médiocrité affligeante.
Vous me direz peut être qu'il est très facile de vomir gratuitement sur un film (qui plus est un mauvais film), et vous aurez sans doute raison. Mais cette « critique » (ou ce coup de gueule devrais-je dire) a pour unique but de me libérer un peu de ma colère. Un p'tit coup de catharsis en somme, histoire d'extérioriser.
Je ne suis pas un gros fan de Durendal, mais quand ce dernier parle de « Film random d'héroic-fantasy adolescente  n345 » à propos du Septième Fils on ne peut que lui donner raison. Car que ce soit dans son scénario, sa structure, ses dialogues, ses personnages, son choix d'acteurs, sa narration... tout transpire le film insipide à gros budget ayant un public pré-ciblé. Et quand on voit tout le ramassis d'emmerdes que le film a pu rencontrer, on ne s'étonne pas vraiment. Le Septième Fils ne réussi même pas à se placer dans la veine du « divertissement », c'est simplement mauvais, et dire qu'il ne s'adresse qu'a un jeune public n'excuse rien (car ce n'est pas parce que l'on est jeune que l'on mérite de regarder des daubes).
Et ce n'est pas tout, le jeu d'acteur est mauvais (en particulier Jeff Bridges qui réussi l'exploit de bouffer la moitié de ses syllabes en pensant donner du crédit à son personnage), les scènes d'actions frôlent parfois le ridicule (ne serait-ce que la première qui est juste n'importe quoi), les dialogues sont plus que facultatifs et les personnages sont juste insipides au possible.

Résumons donc :
ce que j'ai aimé : Julian Moore (et je parle pas de son jeu)
ce que j'ai pas aimé : le reste

Bref ceci n'est pas un film, c'est un mollard de cynisme craché au visage de tous ceux qui ont un jour ou l'autre été plongé dans un univers qui les a fait rêver.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2315 fois
76 apprécient · 2 n'apprécient pas

Mr_Chouette a ajouté ce film à 4 listes Le Septième Fils

Autres actions de Mr_Chouette Le Septième Fils