👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Un livre qui devient un manga qui devient un film mais toujours au sommet.

Film d'animation français sorti sur Netflix, le sommet des dieux est un long-métrage d'une heure et demi sur un journaliste (Fukamachi), qui cherche un fameux alpiniste (Habu), en retrassant son histoire ce qui lui permettra de récuper un apareil qui pourrait changer l'histoire de l'alpisnisme.

Pour avoir lu le manga étant plus jeune, j'affirme que le film est sicère et ne nie pas qu'il l'adapate. Déjà l'animation est très fidèle même si elle loin d'être aussi belle que celle d'un disney ou un pixar. Cepandant, les panoramas et les plans sur les montagnes sont extrêment beau et retransrisent très bien la hautreur et le dangeux de ces merveilles naturelles. Et l'histoire est très fidèle et toujours très efficase. Pour être accrophobe, il y a quelque plan qui m'ont mis mal à l'aise car ils adaptent à merveille le vide. De plus, l'oeuvre nous informe un peu de l'histoire de l'alpisme, et étant curieux j'ai approfondie mes recherches car le film m'a donné envie de découvrir cette histoire très peu connu par le grand publique. Les personnages sont très intéressants à suivre et attachants car ils donnent tous le meilleur d'eux mêmes et on veut les voir réussir.
Ce film parle très biens du dépassament de soi et de challange. Un thème pas beaucoup exploité au cinéma mais très intéressant et qui offre, ici, un joli message.
Cepandant, le long-métrage est assez long est jamais bavard car il se veux contemplatif.

La mort d'un personnage au milieu est assez OSEF car le film n'a pris le temps de s'attarder sur ce personnage. Et, cette mort aurait du faire culpabiliser Habu à mort mais ceci n'est jamais vraiment traité dans le film ce qui est dommage.


En bref des personnages et des thématiques sous-traités. Et je noterai aussi un BO qui ne m'a pas marqué ce qui est, hélas, un peu ennuyeux pour un film contemplatif où la music aurait dû souligner cet émerveillement.

Pour conclure, je conseil ce film à tout le monde pour son histoire son message et sa béauté mais surtout à tous les fans de paysages de montagnes, ceux qui s'intéressent à l'alpisismme ou ceux qui aiment le manga. Le film se trouve sur Netflix donc aucune excuse de le rater (mais regardez le dans les meilleurs conditions possibles).

MJusDePomme
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 4 mois

Le Sommet des dieux
Fleming
7

Avec la neige pour tout linceul

J'ignore à peu près tout des mangas. Je n'aime généralement pas les films d'animation, les dessins retirant, selon mon ressenti, de la vérité au déroulement filmé de l'histoire qu'on regarde. Et je...

Lire la critique

il y a 8 mois

34 j'aime

19

Le Sommet des dieux
Behind_the_Mask
8

Là-haut

Il paraît que Le Sommet des Dieux serait l'adaptation d'un manga riche et foisonnant. Il paraît que Le Sommet des Dieux serait réalisé par un français qui a bossé, par exemple, sur l'animation de...

Lire la critique

il y a 7 mois

34 j'aime

4

Le Sommet des dieux
Moizi
7

Plus d'intensité c'est possible ?

Cette adaptation du Sommet des dieux est, ma foi, tout à fait sympathique. Je dois lire le manga depuis une éternité (mais la flemme) adorant les histoires tournant autour de l'alpinisme. Déjà on...

Lire la critique

il y a 4 mois

19 j'aime

4

Le Sommet des dieux
MJusDePomme
8

Un livre qui devient un manga qui devient un film mais toujours au sommet.

Film d'animation français sorti sur Netflix, le sommet des dieux est un long-métrage d'une heure et demi sur un journaliste (Fukamachi), qui cherche un fameux alpiniste (Habu), en retrassant son...

Lire la critique

il y a 4 mois

Bo Burnham: Inside
MJusDePomme
9

Un chef-d'ouevre créer par une seule personne

Cette oeuvre est très compliqué à d'écrire. C'est une long-métrage créer de A à Z par Bo Burnham qui est entre un film et un spectacle filmé. Ce spectacle a été en partie créer pendant le COVID et ça...

Lire la critique

il y a 4 mois