Se promener dans le tableau...

Avis sur Le Syndrome de Stendhal

Avatar Ligeia
Critique publiée par le

Plusieurs strates narratives illustrent ce fantastique film de Dario Argento qui, ici , et c'est plutôt rare, nous gratifie d'un solide scénario débouchant sur plusieurs pistes.Son personnage principal, Anna Manni joué par sa fille Asia Argento dans un de ses meilleurs rôles est un flic enquêtant sur un sadique violeur qui chasse au musée, seul hic , et c'est là que le sujet sur l'art dans l'oeuvre d'art rentre en jeu , la belle souffre du rarissime et pourtant réel syndrôme Stendhal qu'elle subit de façon immersive lorsqu'elle est au contact d'oeuvres d'art majeures. Quoi de mieux que Florence et la galerie des Offices pour être frappée, happée par l'émotion violente d'un Carravage ou d'un Boticelli.

Il est interessant de regarder la façon dont Argento filme ce syndrôme, nous faisant à la fois ressentir le tourment de l'héroïne et son incursion dans le tableau pour déboucher sur l'impact psychologique. A maintes reprises nous faisons donc un voyage fort dérengeant avec Anna car il n'y a rien de lumineux ou de passif dans ce syndrôme faisant appel au moi profond.Vous me direz qu'avec tout ça l'enquête policière en prend un coup; Argento préférant se focaliser sur les traumatismes liés à l'art, je ne peux le nier , l'enquête passera au second plan...Et pourtant, le maître du meurtre esthétique n'est point en manque d'inspiration lorsqu'il est queston de filmer à plusieurs reprises le viol de sa fille et les tortures subies: balles qui perforent la bouche au ralenti, lames de rasoir sanglantes, oui c'est un film trash , j'ai grincé plusieurs fois des dents, l'humour un peu grand guignol n'est pas au rendez vous, mais quel plaisir de suivre le parcours d'Asia Argento , personnage multiple à elle seule, d'abord assez evanescente, fragile puis véritable vengeresse suite à son agression pour déboucher sur une troisième partie un peu moins réussie mais surprenante alors que nous pensons le film terminé.

Surement un des derniers grands films de Dario, se focalisant sur un puissant traumatisme, évidemment moins beau que Suspiria, Inferno ou Phenomena mais nous offrant une héroïne substantielle et un thème jamais traité avec autant de malaise.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 845 fois
9 apprécient

Ligeia a ajouté ce film à 1 liste Le Syndrome de Stendhal

Autres actions de Ligeia Le Syndrome de Stendhal