Affiche Le Teckel

Critiques de Le Teckel

Film de (2016)

Le petit chien qui changeait souvent de maître

Teckel est un petit chien marron qui a beaucoup de prénoms, wiener-dog, duty ou encore cancer. Il a un corps trop long et des pattes trop courtes et de grandes oreilles qui rebondissent et de petits yeux globuleux. Pendant qu’il tourne en rond dans sa petite cage comme tous ceux qu’il croise le fond dans la vie, un vieux monsieur rentre dans la salle. Il demande à haute voix si c’est... Lire la critique de Le Teckel

11 3
Avatar Clode
7
Clode ·

Reste en chien

Le teckel du titre sert de fil conducteur à ce film à sketches signé Todd Solondz, le réalisateur américain reprenant dans le deuxième segment certains personnages issus de son ancien titre "Welcome to the dollhouse". Très lent, contemplatif (beaucoup de plans fixes) et assez déprimant dans son propos, "Wiener-Dog" présente la société américaine sous un éclairage guère réjouissant,... Lire la critique de Le Teckel

3
Avatar Val_Cancun
5
Val_Cancun ·

Satire acerbe de l'Amérique d'aujourd'hui et vision très noire de la destinée humaine

C'est un film de 4 sketches + un épilogue. Le premier est le plus réussi : un petit garçon qui relève d'une (très) grave maladie se voit offrir par son père (qui approche la cinquantaine) un jeune teckel femelle ; la mère, elle, est furieuse de ce "cadeau", car elle anticipe (avec beaucoup de prémonition) les saletés dont le toutou se rendra responsable. Et la caméra ne nous en épargnera... Lire l'avis à propos de Le Teckel

6
Avatar Fleming
6
Fleming ·

Canine

Le teckel, ou l’art de faire un film à hauteur de chien, tout en ne parlant que de l’homme. Le cinéaste américain Todd Solondz attaque son sujet de prédilection, les scories de la société, et plus précisément de la société américaine, à l’aide d’un « liant » qui est beaucoup plus qu’un prétexte : Le Teckel, « Wiener dog » ou « la Saucisse » de son petit nom.... Lire la critique de Le Teckel

3
Avatar Bea Dls
8
Bea Dls ·

Chienne de vie

Sympa le film. Je savais pas trop ce que c'était, le titre m'a simplement interpellé, alors je l'ai chopé. Puis seulement j'ai reconnu le nom du réalisateur, enfin je n'étais plus très sûr si c'était bien celui auquel je pensais et puis je me suis dit que ce nom si bizarre, il n'y en avait qu'un comme ça, surtout dans le cinéma indépendant. Et enfin j'ai vu le casting qui m'a paru... Lire la critique de Le Teckel

6 1
Avatar Fatpooper
7
Fatpooper ·

Chacun cherche son chien

Todd Solondz ne s’est finalement jamais remis d’Happiness. Nous non plus d’ailleurs. Après ce joyau noir (très noir) qui fut son deuxième film, Solondz eut bien du mal à livrer une œuvre aussi aboutie, aussi insolente, qui ravissait par tant d’humour acerbe et désespéré, et même en tentant de bricoler une suite (**Life during wartime*) moins incisive que son modèle. Le... Lire l'avis à propos de Le Teckel

6
Avatar mymp
5
mymp ·

Quatre facettes du teckel.

Le film est un succession de sketches, quatre pour être précis, qui sont tous reliés par un teckel, ce chien qui ressemble à une saucisse, et dont chacun des maitres qu'il va rencontrer a pour point commun la solitude. Je pense que pour apprécier, au du moins, se sentir concerné par le film, il faut avoir un amour des chiens, ce qui n'est pas vraiment mon cas (#teamchat), mais aussi... Lire la critique de Le Teckel

2
Avatar Boubakar
3
Boubakar ·

Saucisse sur pattes

A l'approche de la soixantaine, le caustique Todd Solondz ne change décidément pas. Qu'on le qualifie de cynique, misanthrope, sardonique ou sarcastique ne saurait lui déplaire. Il persiste et signe en moraliste singulier de la société américaine, en particulier, et de la condition humaine, en général. Le teckel se compose de 4 parties distinctes, d'un entracte et d'une conclusion. Qu'on ne... Lire l'avis à propos de Le Teckel

1
Avatar 6nezfil
6
6nezfil ·

Critique de Le Teckel par FrankyFockers

Le dernier Solondz est une sorte de relecture libre d' Au Hasard Balthazar de Bresson, mais avec un teckel, dans l'Amérique d'aujourd'hui. Le chien passe de main en main, 4 propriétaires différents, du coup 4 histoires qui n'ont aucun lien apparent si ce n'est la présence du clébard, qui change de nom en fonction de chaque proprio, s'appelant soit Saucisse, soit p'tite crotte. A part un lien... Lire la critique de Le Teckel

1
Avatar FrankyFockers
7
FrankyFockers ·

Carré perdant

Le teckel, chien du titre et race à la morphologie singulière et sujette aux surnoms peu engageants, sert de liaison restant inexpliquée et illogique à quatre historiettes mettant en scène des adultes mal dans leur peau, solitaires, dépressifs ou malades et un enfant atteint d’un cancer en phase de guérison. L’animal doit-il servir de révélateur à tous ces malaises faits de relations égoïstes... Lire l'avis à propos de Le Teckel

1
Avatar Patrick Braganti
4
Patrick Braganti ·