La crise de foie

Avis sur Le Tombeau

Avatar -Versus-
Critique publiée par le

"Le tombeau" est typiquement le type de film qui porte bien son nom. Ici, on a une idée intéressante, un peu risquée, développée par un scénariste qui semble particulièrement éclairé sur de nombreux sujets, mais on a décidé de confier la réalisation a un tâcheron de première classe. Le film a donc littéralement été sacrifié (ou enterré).

Alors qu'un commerçant de Jérusalem projette de construire une cave, une archéologue (les fouilles sont apparemment obligatoires avant tout travaux à Jérusalem) y découvre un tombeau. A l'intérieur, parfaitement caché se trouve un squelette… Un squelette marqué au niveau des mains et des pieds… Pourquoi les romains auraient-ils mis un cadavre de crucifié, punition réservée à la criminalité de basse classe, dans une tombe de riche ? Une seule personne pourrait correspondre : Jésus de Nazareth.

La découverte de ce cadavre inquiète grandement l'Église. S'il y a dépouille, il n'y a pas eu résurrection, et le miracle sur lequel repose la religion chrétienne s'écroulerait pour de bon (postulat de base de Jésus l'enquête d'ailleurs). Ainsi le pape dépêche-t-il son meilleur élément pour prouver que ce corps n'est pas celui du Christ. Une enquête biaisée dès le départ donc…

Sur fond de conflit israélo-palestinien, les enjeux de ce corps sont nombreux et les personnages se retrouvent au milieu d'un nœud gordien mêlant religion, politique et science. Tout cela sans (trop) tomber dans des clichés éculés. Ça reste borderline, mais on est en 2001, les musulmans n'en prennent pas encore trop pour leur grade évitant de peu le piège du manichéisme primaire. Il n'y a pas de doute : le point de départ est bon.

Mais ce n'est sans compter sur Jonas McCord, grand réalisateur de... heu… Ha ben non... Il a rien fait d'autre. Et heureusement ! Dire que la mise en scène est commune ce serait trop d'honneur, en vrai, elle ne vaut pas un clou (personne ne relèvera cette blague douteuse). Les effets sont moches et ridicules, avec une spéciale dédicace à la scène de la crise de foi particulièrement nanardesque mais qui fait une très bonne pub pour Movie maker. Oui oui c’est à ce niveau là. Je ne reviens pas sur le montage, pire que celui d'un film TV... Le plan sur les clochers à chaque transition sont d'une lourdeur incroyable. Ça transpire l'absence totale d'idée, de talent voire même de simple compétence technique.

Le jeu d'acteurs ne viendra rien sauver du tout puisqu'ils cabotinent absolument tous. Apparemment seul le scénariste était inspiré. C'est dommage. Quelques dialogues et réflexions des personnages sont bons. Le mystère nous tient tout de même en haleine. L'entrecroisement des intérêts divergents rajoute une bonne dose de complexité et la rationalité et le scepticisme font leur apparition plus d'une fois notamment autour de la question de la dissonance cognitive.

Ce qui aurait pu être un parfait thriller politique sur fond de puissance religieuse à travers la monde, de relation complexe, de conflits, de diplomatie et de trahison - en gros une sorte de Baron noir ou de Game of throne - n'est finalement qu'un énorme naufrage qui mériterait vraiment un remake fait par des gens compétents et avec un minimum d'intelligence.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 112 fois
Aucun vote pour le moment

-Versus- a ajouté ce film à 2 listes Le Tombeau

Autres actions de -Versus- Le Tombeau