Autant en emporte la guerre

Avis sur Le Tombeau des lucioles

Avatar miss_cheshire
Critique publiée par le

J'ai mis un moment avant de me décider a voir de film, je dois dire que je n'ai pas regretté.
L'introduction du film pose les bases et le contexte. Seita livre la première phrase troublante "Le soir du 21 septembre 1945, je suis mort." je n'ai pas compris de suite la première avec sa petite soeur et vers où elle voulait nous emmener. Cependant dans la gare où décède Seita, un homme dit "encore un mort" sans une once de choc, comme si avec la guerre ceci était devenu habituel de ramasser des cadavres et de les jeter dans une fausse commune.
Au début de l'histoire, quand Seita et Setsuko vivent encore avec leur maman, on comprend vite que le frère jo le rôle de figure paternelle et que leur père est absent pour la guerre. Il est responsable de protéger sa mère et sa soeur des bombardements américain.
Seita n'accomplira pas sa "mission", sa mère va mourir à cause des bombardements, l'image de son corps est, pour moi, la plus choquante du film. Elle est enroulée dans des bandes couvertes de sang et les insectes commencent à s'emparer de son cadavre.
Seita ne dit pas à sa soeur que leur mère est décédée, il veut protéger Setsuko quitte à lui mentir.
Sans abris, les deux enfants sont hébergés par leur tante, une dame qui se montrera égoïste et très nonchalante envers ses neveux. Cette même tante révèlera à Setsuko le décès de sa maman.
Les enfants finissent par se construite leur propre abris au bord d'une rivière où vivent des tas de lucioles. Les rations se font rares, Seita fait tout son possible pour nourrir sa soeur mais celle-ci finit par souffrir d'anémie. Dans son dernier souffle elle demande à son frère " pourquoi les lucioles meurent-elles si vite, elles volent et ne bougent plus. C'est sur cette dernière phrase que Setsuko s'éteint. Et à ce moment le titre du film prend tout son sens, les lucioles ce sont cette famille qui ont tous péri à cause de la guerre.
Je trouve le film habile, on démarre sur la scène de la mort de Seita, en pensant que l'histoire va nous amener vers ce qu'il lui est arrivé. Finalement après le décès de sa soeur on ne sait pas comment il s'est retrouvé ainsi.
La famille et la guerre sont les sujets principaux du film et sont traités à merveille.
Studio Ghilbi a bo produire des animés, ce ne sont pas des films pour enfants, loin de là.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 57 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de miss_cheshire Le Tombeau des lucioles