Règle N°2.

Avis sur Le Transporteur 2

Avatar HITMAN
Critique publiée par le

Trois ans après ses premières aventures françaises, le Transporteur reprend du service à Miami. Le cinéaste Louis Leterrier (Danny the Dog, Grimsby : Agent trop spécial) repasse derrière la caméra aidé simplement cette fois-ci par le légendaire réalisateur Corey Yuen (Karaté Tiger, La Légende de Fong Sai-Yuk) à la chorégraphie des combats. Ce second volet de la trilogie produit par EuropaCorp et écrit par Luc Besson himself met toujours en vedette l'action Star, Jason Statham (Arnaques, Crimes et Botanique, En Eaux Troubles) plus classe que jamais car il renfile son costard de chauffeur aux manières musclées et manie le volant et le flingue avec la même dextérité. Pour cette nouvelle mission située à Miami, en Floride, Frank Martin est le chauffeur d'un jeune garçon qui s'est fait enlever. Frank met alors tout en œuvre afin de le sauver.
Dans ce chapitre on respecte ses trois règles :
Règle N°1 ; respecte la voiture et l'homme te respectera.
Règle N°2 ; saluer poliment l'homme.
Règle N°3 ; on met sa ceinture.

Une seconde, ça sort à peine du pressing !

Au casting toujours international lui aussi, il y a l'acteur italien Alessandro Gassmann (Toni, Tout mais pas ça !) en chef des Bad Guys, Amber Valletta (Apparences, Kung Fu Nanny), Kate Nauta (Maxi papa), Matthew Modine (Birdy, Sicario : La Guerre des cartels), Jason Flemyng (Le Livre de la jungle, Viy 2 : Journey to China), François Berléand (Au revoir les enfants, L'École buissonnière), Keith David (The Thing, The Nice Guys) et le petit Hunter Clary.

On garde le fun pour plus tard...

Pour un homme de la trempe de Frank, conduire un jeune garçon à l'école pendant quelques jours est une mission plus que facile. Sauf que le petit est le fils d'un haut responsable de la lutte antidrogue. Alors qu'il doit emmener le gamin chez le médecin, ce dernier se fait kidnapper par un groupe de trafiquants. Malgré son entraînement, Frank ne peut rien faire. Heureusement, contre une forte rançon, les kidnappeurs relâchent l'enfant. Mais Frank s'aperçoit vite qu'ils lui ont inoculé un virus mortel, de façon à contaminer son père et tous ceux qui entravent le commerce de la drogue. Une course contre la montre s'engage alors pour sauver ce qui peut encore l'être...

J'suis le cuisinier !

Retour explosif pour le convoyeur de l'action toujours aussi doué pour la conduite automobile que pour la baston en tous genres qui s'imposa même à la tête du box-office américain lors de sa sortie. Jay se frotte au gang de Gassmann et à la vénéneuse Nauta en sous-vêtements mouillés dans un Miami surchauffé à bloc. Une bonne série B décérébrée, au scénario sans cerveau prétexte aux gunfights, courses-poursuites, explosions et des bastons les plus folles. Un bon divertissement, bien que les scènes d'action ne sont pas à la hauteur des attentes du premier chapitre, souvent exagérées et parfois poussées à la limite de l'insensé. Un film d'action dans ce qu'il y a de plus facile à faire, mais ça fait le boulot.

Ah, l'enfoiré, il sait conduire !
À ça, il sait.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 213 fois
4 apprécient

HITMAN a ajouté ce film à 6 listes Le Transporteur 2

Autres actions de HITMAN Le Transporteur 2