Affiche Le Ventre de l'architecte

Critiques de Le Ventre de l'architecte

Film de (1987)

Le ver dans le fruit de vos entrailles

Mon incursion sur les terres de Greenaway fut laborieuse. Avant d’être un voyage dans l’espace, c’en est un dans le temps. 1987 transpire de tous ses pores dans cette photographie et ces comportements. Puisque je suis en terre inconnue, la prise de contact est quelque peu distante. J’attends, un assez long moment, de voir où on veut m’emmener. Curieux mélange que ce vaudeville volontairement... Lire l'avis à propos de Le Ventre de l'architecte

21 8
Avatar Sergent_Pepper
6
Sergent_Pepper ·

Casus belli

Film très riche, luxuriant, abondant, d’un abord difficile aussi (que certains pourront juger verbeux et monotone, sans que l’on puisse s’en offenser), Le ventre de l’architecte de Peter Greenaway fut, bien avant The pillow book, une œuvre également graphique et multiple sur la transmission de l’art, sa validité et son écriture au sein d’une confrontation avec l’homme. Stourley Kracklite,... Lire l'avis à propos de Le Ventre de l'architecte

11
Avatar mymp
7
mymp ·

6 1/2 buildings

Bien vite balayées, les mondanités laissent place sans coup férir à d'acerbes échanges, fielleux et assassins. Le ton est noir, la lumière tamisée. L'obscurité fait loi, dans les cœurs et les esprits. Complots et manigances rôdent en coulisses. Rome, mystérieuse. Terre de traîtrises, de mensonges et d'assassinats. Ici, cupidité et fourberie se cachent sous les plus beaux sourires. Ici, la vérité... Lire la critique de Le Ventre de l'architecte

16 7
Avatar -IgoR-
8
-IgoR- ·

Le ventre de Rome

Oh my gode! Depuis combien de temps je n'avais pas autant intellectuellement pris mon pied devant un film??? Après avoir vu les classiques de Greenaway que sont The Draughtman's Contract et The Cook, the Thief, his Wife and her Lover, il fallait que je poursuivre ma filmo de ce réalisateur si singulier, faisant la part belle aux arts. En grand amoureux de la ville de Rome et de ce... Lire l'avis à propos de Le Ventre de l'architecte

6
Avatar Nicolas  Montagne
10
Nicolas Montagne ·

Lost in Roma

C'est absolument énorme. Je pense découvrir davantage Peter Greenaway. J'ai acheté La Ronde de Nuit, j'en attends beaucoup. Peter Greenaway arrive à filmer Rome aussi bien que ses homologues Italiens. Le premier travelling sur la place du Panthéon vers le restaurant m'a laissé complètement béat. Quel esthétisme dans les cadres ! De vraies peintures. Et puis ces acteurs (Brian Dennehy,... Lire l'avis à propos de Le Ventre de l'architecte

5
Avatar Lt Schaffer
9
Lt Schaffer ·

Critique de Le Ventre de l'architecte par JimAriz

Avec une musique parfaite de Wim Mertens, Peter Greenaway, sa caméra et donc son œil vif d'artiste nous emmènent dans une Rome magnifiée où l'art, la peinture, la sculpture en fait les fondations. Stourley Kracklite, architecte américain débarque dans cette ville pour promouvoir Boulet, architecte du XVIIIe siècle dont tout le monde se fiche. L'intérêt des locaux, notamment celui d'un autre... Lire l'avis à propos de Le Ventre de l'architecte

2
Avatar JimAriz
8
JimAriz ·

Berk berk oklm

Le quatrième long-métrage de Peter Greenaway (après The Falls, Meurtre dans un jardin anglais, Zoo) est moins excentrique que la moyenne, se laisse plus facilement appréhender pour mieux refiler sa nausée – celle d'un type en train de se désagréger. Potentiel futur père, le gros architecte (par Brian Denney – le shérif dans Rambo) voit... Lire l'avis à propos de Le Ventre de l'architecte

Avatar Zogarok
7
Zogarok ·

Critique de Le Ventre de l'architecte par dillinger0508

Le ventre de l'architecte multiplie les symboles autour de quelques thématiques : l'architecture, l'abdomen, la gravité. Exemple : le dôme d'un bâtiment de Boullée devient un gâteau qui ne fait que mieux nous rappeler le ventre rond de Kracklite. Jusqu'ici j'avais beaucoup apprécié le travail de Greenaway et sur certains points je ne suis pas déçu : la mise en scène est toujours très travaillée,... Lire l'avis à propos de Le Ventre de l'architecte

Avatar dillinger0508
7
dillinger0508 ·

Le ventre mou

Le film se veut contemplatif avec des plans que l'on admire. Peter Greenaway s'en sort assez bien, en grande partie grâce à la musique particulièrement adapté. Mais voilà, à vouloir mettre des plans fixe en pagaille il en oublie un peu de faire un film intéressant. Ce n'est pas nul, mais ça manque un peu de consistance, et a force de répétition, on baille devant ces photocopies de ventre et on... Lire la critique de Le Ventre de l'architecte

Avatar polykaa
6
polykaa ·

The Belly of the Beast...

Ce n'est pas exactement mon Greenaway favori, mais force est de reconnaître que l'oeuvre ne déroge pas aux lois étranges qui dirigent son cinéma et donc fascine comme il se doit. Et si on y adhère (même sans tout y saisir), on appréciera ce film qui mélange avec force et même violence, le minéral et l'organique. "Le ventre de l'Architecte" nous raconte les derniers mois de la vie d'un architecte... Lire la critique de Le Ventre de l'architecte

1
Avatar nostromo
8
nostromo ·