Affiche Le Voleur de bicyclette

Critiques de Le Voleur de bicyclette

Film de (1948)

Mon royaume pour un vélo

S'il fallait définir le cinéma italien, je dirais que celui-ci excelle dans les comédies et dans les drames. De par leur nature latine, les acteurs et actrices brillent dans ces registres dont la filiation avec la Commedia dell'arte apparaît comme une évidence. Se focaliser sur une journée, sur un évènement ou un lieu pour en extraire toute la matrice désopilante ou dramatique est... Lire l'avis à propos de Le Voleur de bicyclette

54 10
Avatar Vincent_Ruozzi
8
Vincent_Ruozzi ·

Tentation

Un film sorti juste après la Seconde Guerre Mondiale, et sans doute l'un des plus beaux fleurons du Néo-réalisme italien, ce courant initié par Rome Ville ouverte de Rossellini, mais qu'amorce déjà Ossessione, première oeuvre de Visconti réalisée en 1943 qui sonne le glas d'une époque passée, un courant où les réalités du quotidien, le travail et la... Lire la critique de Le Voleur de bicyclette

178 82
Avatar Aurea
9
Aurea ·

Un homme dans la foule

Je ne vais pas revenir sur le néoréalisme, ce mélange inouï de "pris sur le vif" et de travail artistique qui a donné des films incandescents, brûlant d'un sentiment d'urgence absolue face à la situation catastrophique d'un pays tout entier et de son peuple. Je ne vais peut-être même pas faire de critique : ce film est tellement connu et a été tellement critiqué jusqu'à présent, il peut se... Lire la critique de Le Voleur de bicyclette

42 7
Avatar SanFelice
8
SanFelice ·

Pleurs sur la ville

Entrer dans l’Histoire peut se faire au prix de quelques malentendus. Représentant prestigieux du néoréalisme italien avec Rome, Ville ouverte de Rossellini, Le Voleur de bicyclette est le plus souvent salué pour sa dimension quasi-documentaire, parfois au détriment d’une portée plus universelle. Il faut évidemment... Lire la critique de Le Voleur de bicyclette

35 4
Avatar Sergent_Pepper
9
Sergent_Pepper ·

Quand la misère chasse la pauvreté

Pour avoir été fasciné par Ladi di biciclette, je craignais une déception et repoussais le moment d’engager le DVD dans la machine. Je l’ai revu, hier, avec un plaisir décuplé. Après l’échec de Sciuscià, c’est grâce à l’argent de ses amis que Vittorio De Sica adapte le roman de Luigi Bartolini. Le contexte est connu :... Lire la critique de Le Voleur de bicyclette

34 4
Avatar Step de Boisse
10
Step de Boisse ·

Digne, dingue Homme

La séquence peut paraître anodine mais elle est significative de ce qu'est réellement Le voleur de bicyclette : fraîchement employé comme colleur d'affiches, Antonio se fait dérober sa précieuse bicyclette pendant qu'il colle au mur une affiche représentant une Rita Hayworth des plus glamours. Le message qui en découle est limpide : c'est en reléguant en toile de fond les rêves... Lire la critique de Le Voleur de bicyclette

9 5
Avatar Procol  Harum
9
Procol Harum ·

La promesse des jours meilleurs

Le Voleur de Bicyclette m'a ému au point de vouloir partager avec vous ce que j'ai ressenti. Mais un bref passage sur la fiche du film me fait me demander ce que je peux dire de plus, de neuf, d'original sur un tel classique du cinéma. Impossible de se distinguer des critiques les plus élogieuses, les... Lire l'avis à propos de Le Voleur de bicyclette

26 5
Avatar Behind_the_Mask
9
Behind_the_Mask ·

A chaque jour suffit sa peine.

Le risque quand l'on découvre tardivement une oeuvre acclamée par la planète entière est de se retrouver sur la touche, de rester hermétique à l'univers créé par le cinéaste, de ne pas partager l'engouement pour ce qui est considéré comme un chef-d'oeuvre incontestable. Tel sentiment m'étreignait juste avant le visionnage du "Voleur de bicyclette" de Vittorio De Sica, élu troisième meilleur film... Lire l'avis à propos de Le Voleur de bicyclette

21 3
Avatar Gand-Alf
7
Gand-Alf ·

Critique de Le Voleur de bicyclette par Pimprenelle

Je l'ai vu enfant, et revu récemment. La force émotionnelle demeure intacte. Il est très difficile d'en parler sans en altérer la justesse. On ne voit et on ne fait plus de film comme ca, où la simplicité des hommes et leurs souffrances sans cri transperce le spectateur. Ce juste brisé, martyr moderne broyé par la société, pris au collet, pleurant de désespoir en tenant son fils par la main,... Lire la critique de Le Voleur de bicyclette

14
Avatar Pimprenelle
10
Pimprenelle ·

Un récit prolétarien

En 1948, le Voleur de bicyclette semble être la quintessence du néoréalisme italien alors en pleine gloire, c'est un film populaire qui conte un récit prolétarien. Tourné dans les rues de Rome, conformément aux principes de l'école néoréaliste, avec des acteurs non professionnels (alors que De Sica voulait au départ Henry Fonda, mais ça n'a pas été possible), le film est un... Lire l'avis à propos de Le Voleur de bicyclette

15
Avatar Ugly
7
Ugly ·