Good is good

Avis sur Le Voyage d'Arlo

Avatar akhcuonilua
Critique publiée par le

Je n’écris plus de critiques depuis quelques temps, je ne ressens plus trop le besoin d’immortaliser mes pensées ou même celui d’informer quiconque de mon avis, mais le temps de la bataille est venue, mon petit cœur pleure à la lecture de vos critiques. Alors je vais me battre corps et âme pour défendre The Good Dinosaur, que j’ai adoré et qui — je constate cela à mon plus grand désespoir — en aura bien besoin.

J’aurais pu commencer par dire que je vous rejoins dans l’idée que ce seizième long-métrage d’animation des studios Pixar s’adresse uniquement aux enfants. Mais ce n’est que partiellement vrai, puisque apparemment il s’est clairement adressé à moi, et sauf gros accident émotionnel de ma part, ça devrait arriver à d’autres gens aussi.
Certes il a un petit côté téléphoné pour parler en douceur aux plus petits mais cela ne lui porte absolument pas préjudice. Parce que ce film, pas du genre bavard, passe beaucoup d’informations par le biais d’images, il explique autrement, alors il suffit de se laisser transporter un minimum pour y voir transparaître une sensibilité très touchante.
Et voilà, j'ai trouvé que The Good Dinosaur était un film vraiment très raffiné.
Par ailleurs, il m'est apparu à plusieurs moments comme très dur pour un jeune public. Je n'ai pas super bien vécu cet enchaînement de situations violentes qui ne laisse jamais le temps de reprendre son souffle, par exemple et pour ne relever qu'une seule chose parmi tant d'autres.

L’histoire d’Arlo, ou devrais-je dire son voyage initiatique, n’est certes pas très originale, mais le film est plus qu’honnête avec son concept — celui de ne pas avoir fait disparaître les dinosaures et donc de montrer leur évolution — ce qui donne un petit coup de jeune à l’aspect déjà-vu du métrage, sans pour autant aller trop loin dans une vision trop critique de notre société actuelle par exemple, ou je ne sais trop ce qui aurait pu se passer encore, il vaut mieux ne pas s'essayer à imaginer.

D’ailleurs, j’entends beaucoup de plaintes au sujet du caractère anecdotique des personnages secondaires. Même si je suis d’accord, et que j’aurais presque préféré que dans ce cas Arlo voyage seul avec pour unique ennemi la nature, je peux comprendre que dans cette optique de voyage initiatique, plus qu’assumée par le scénario, ces rencontres n’aient d’autres buts que d’aider, ou à contrario de ralentir le héros dans sa quête. Il est donc normal de ne pas les voir pendant 1h40. Et c’est même plutôt un petit soulagement.

Après je ne m’en prends pas à tous les personnages, j’ai beaucoup aimé la manière peu insistante mais efficace dont est décrite la famille d’Arlo par exemple. Ce climat d’injustice (encore une fois par forcément évidente à assimiler pour des enfants). Et s’opposant à cela, sa relation avec Spot, éclatante de sincérité.

Visuellement, à part les gros T-Rex moches, c’est un sans faute. J’appréhendais tellement le choc personnages/décors que j’en sors plutôt positivement surprise. Évidemment les paysages sont très très loin au dessus des personnages, mais le travail effectué sur leurs mouvements et notamment ceux des membres du maladroit Arlo, est notable et impressionnant. D’un naturel frappant. J’essayais d’imaginer mentalement comment j’aurais fait tomber le petit dinosaure à tel ou tel moment du film et je ne trouvais pas de meilleure façon que celle que l’on me montrait à l’écran. Je me suis beaucoup amusée à y prêter une attention presque excessive.

Je ne sais pas trop comment conclure autrement qu'en répétant que ce film m'a touchée, fascinée, dans une certaine mesure. Je n'ai pas vu le temps passer et j'espère de tout cœur que l'effet produit sur moi sera le même pour vous. En plus j'ai jamais vraiment aimé les films de dinosaures.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1739 fois
57 apprécient · 3 n'apprécient pas

Autres actions de akhcuonilua Le Voyage d'Arlo