Georges Méliès, benjamin d'une fratrie. Et pourtant, aux yeux du monde, c'est l'aîné.

Avis sur Le Voyage dans la Lune

Avatar Gothic
Critique publiée par le

Dès 1902 avec "Le Voyage dans la Lune", Méliès invente le film à composer soi-même. En effet, durant un peu moins de 15 minutes, on assiste à un véritable feu d'artifice de créativité et de magie. Vous y verrez, au choix:

- le premier film de science-fiction
- le premier blockbuster
- le premier film de superhéros
- la première comédie musicale
- le premier film avec des contorsionnistes
- le premier film avec des ninjas qui font "pouf" puis disparaissent, etc...

A ceux qui n'y voient qu'une bobine ayant vaguement inspiré Armageddon, ou encore le "gang des Pères Noël" de Taxi 3, je ne dirai qu'une chose: arrêtez de regarder des films. Je ne sais pas, lisez, écoutez de la musique, ou simplement, sortez un peu vous aérer l'esprit, car visiblement vous en avez bien besoin !

A noter qu'il aura fallu attendre 91 ans pour que le monde du cinéma subisse une nouvelle fois pareille révolution: je parle bien entendu de la prouesse de Spielberg, domestiquant des dinosaures pour les besoins de son film.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2176 fois
93 apprécient · 6 n'apprécient pas

Autres actions de Gothic Le Voyage dans la Lune