Le crime était parfaitement imparfait

Avis sur Le crime était presque parfait

Avatar H__Dakir_
Critique publiée par le

La philosophie pour moi est toujours une manière réflexive et critique de voir les choses, je ne viens pas aujourd’hui pour vous parler d’un concept sur lequel elle se nourrit, mais plutôt un chef-d’œuvre qui, inversement, se nourrit sur elle, un chef d’œuvre dont mon histoire avec lui, ne peut se terminer qu’avec un article dans un cadre académique, considérer cela, une réflexion, une critique ou juste un texte pour compléter la revue, c’est à vous de voir !

Dit « théâtre filmé », Dial M for Murder est un film très raffiné et également un vrai stimulant intellectuel, au point où l’on se demande si Hollywood pourrait toujours s’autoriser aujourd’hui à produire un tel script demandant autant d’efforts aux méninges du spectateur. Bien que ce chef œuvre est l’un des plus connus de Hitchcock, ce dernier n’apprécie que peu cet œuvre en particulier. D’ailleurs, Il ira même au point d’affirmer dans l’un de ses entretiens : « Nous pouvons passer rapidement sur ce film car il n’y a pas grand-chose à en dire »
Pourtant, Le film est l’adaptation d’une pièce théâtrale qui a déjà connu précédemment un franc succès. Hitchcock a quelque peu modifié l’histoire, sans doute pour la rendre plus troublante et plus haletante aussi, mais plutôt que d’en gommer les origines théâtrales, le cinéaste veille à les accentuer : d’un côté en situant la plupart du film dans une unique et seule salle, et d’un autre, certains feront la remarque que l’utilisation du plancher en bois n’est là que pour garder l’impression d’une scène théâtrale.
D’autre part, "Dial M for Murdrer " est également un film pervers, puisque nous offrant un trio central “déplaisant”, nous devons choisir entre une ravissante idiote, son amant ou le mari pervers et manipulateur, et également parce que le suspense (extrêmement efficace) ne nous encourage pas à souhaiter que la victime s'en sorte, mais au contraire que le mari réussisse sa manipulation "à tiroirs". Donc finalement, l’une des particularités du script est aussi le fait qu’il retourne le schéma typique de la victime cocu pour en faire le méchant, manipulateur, cruel et intelligent. Merci Alfred !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 76 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de H__Dakir_ Le crime était presque parfait