Hitchcock joue aux Legos et il aime ça.

Avis sur Le crime était presque parfait

Avatar Dodeo
Critique publiée par le (modifiée le )

Hitchcock s’essaye ici à l’adaptation d’une pièce de théâtre en se lançant le défi de tourner 1H45 de film en huis-clos. Défi réussi avec mention. En fait c’est relativement simple, je ne me suis jamais ennuyé et la raison est simple : Hitchcock ne s’est – presque – jamais contenté de faire du théâtre filmé. J’avoue pourtant que c’était une de mes peurs et que celle-ci s’est manifesté d’autant plus pressément que la confrontation initiale entre Tony et Swan respirait fortement la dramaturgie classique, tant dans la réalisation que dans la joute verbale.

Puis le film passe totalement outre. On parle souvent de ventre mou, de films qui faiblissent en cours de route, ici c’est tout le contraire. Le meurtre parfait se construit, Tony en pose les principes et ne doute à aucun moment de ses possibilités de le réaliser. La mécanique se met en route, comme une machine implacable, où tout est prévu en cas de panne. Plus rien ne semble pouvoir l’arrêter et pourtant, un malheureux grain de sable vient enrayer la mécanique. Une montre qui s’arrête de tourner, une paire de ciseaux mal placée.

Et c’est là que toute la maestria d’Hitchcock peut entrer en œuvre. Comme des tiroirs qu’il ouvre puis qu’il referme, comme un enfant qui prend un malin plaisir à construire puis à détruire, le maître structure et déstructure son récit au moindre élément perturbateur. Il varie les angles et les points de vue nous faisant parfois oublier l’existence de ce fameux huis-clos. Et les répliques s’enchaînent dans cette lutte de l’innocence face au Mal, thématique récurrente chez le réalisateur Américain. Les répliques sont tranchantes et les joutes verbales prennent une réelle ampleur le spectateur n’ayant alors d’autres choix que d’être happé par l’enjeu de la moindre phrase.

Tout est fait avec minutie et après avoir assisté à ce spectacle je suis à même d’affirmer que Le Crime était presque parfait est bien plus qu’une œuvre mineure comme certains la présentent. Reste donc par-ci par-là quelques petits défauts comme le début, un poil trop bavard, et la fin qui nous laisse dubitatif sur quelques éléments. Il en est que j’ai passé un très bon moment et que je conseille ce film assez chaudement, sa présence dans le Top 111 ne me parait pas volé, bien au contraire.

PS : J’en profite pour remercier la chaîne Arte pour ses choix de programmation assez judicieux.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 391 fois
7 apprécient

Autres actions de Dodeo Le crime était presque parfait