Le fauve est lâché (1959)

Avis sur Le fauve est lâché

Avatar greenwich
Critique publiée par le

Il s'agit d'un film d'espionnage tourné en noir et blanc. L'introduction donne le ton : un homme est abattu par un tueur à gage. Il s'agit en fait d'une affaire d'espionnage : des documents concernant un carburant révolutionnaire ont été dérobés et doivent être revendus à des américains. Paul, un ancien résistant et agent secret, s'est casé en devenant restaurateur, marié et père de famille. La DST reprend contact avec lui et le force à intervenir dans cette affaire d'espionnage. Le rythme du film est assez inégal alternant des passages lents avec des scènes d'action plus dynamiques. Ça ne rigole pas : les morts se succèdent les uns aux autres. Paul se fait un balader entre trahisons, chantage, amitié, règlements de compte, ... mais lorsque son fils se fait kidnapper il se fâche pour de bon ... et le fauve est lâché ! Les dialogues de Frédéric Dard sont vivants et traduisent bien l'état d'esprit des protagonistes. L'interprétation est bien entendu le principal centre d'intérêt de ce film avec Lino Ventura dans le rôle de Paul, un personnage assez complexe, bon père de famille mais qu'il ne faut pas pousser dans les orties ! Il est accompagné par de nombreux et excellents seconds rôles : Paul Franqueur, François Chaumette, Jess Hahn, Alfred Adam ... et d'autres. Les décors sont variés avec de bons plans sur les falaises d'Etretat. La scène se déroulant dans les souterrains du blockhaus d'Etretat est intéressante et bien filmée.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 560 fois
5 apprécient

greenwich a ajouté ce film à 3 listes Le fauve est lâché

Autres actions de greenwich Le fauve est lâché