Avis sur

Le monde est à toi par Cronenbergfansoff

Avatar Cronenbergfansoff
Critique publiée par le

Mais quel chef d’œuvre, Le monde est à toi est LE film de 2018, c’est deuxième fois, après Fight Club que je mets immédiatement après la vision d’un film, un 5/5. Par où commencer, commençons par la post prod : Le monde est à toi, le deuxième film de Romain Gavras (fils de Costa Gavras et considéré comme étant le Tarantino Français) après Notre jour viendra, fut présenté en Quinzaine des réalisateurs le 13/05 au festival de Cannes 2018. Le film fut très apprécié de la critique, et paraissait intéressant pour sa thématique : Le trafic de stupéfiants. Proche de Scarface en terme de style, (également au niveau du titre, en référence à ce qui était écrit dans la piscine de Montana) le film au casting francophone impressionnant, (Vincent Cassel, Isabelle Adjani, François Damiens) faisait baver tous les cinéphiles français. Bref, ça envoyait du lourd.
Maintenant évoquons le film en lui-même, absolument incroyable : Un scénario de dingue, ça part dans tous les sens, c’est délirant, un ancien dealer (François) économise depuis plus de trois ans, pour devenir le distributeur de Mr Freeze au Maghreb. Mais sa mère, (qui est l’un des personnages les plus pathétiques de l’histoire du cinéma selon moi) va s’emparer et utiliser toutes ses économies, pour s’acheter des vêtements. Sur ce, il va devoir se débrouiller lui même, pour parvenir à ses rêves. Et tout cela va passer par : Braquer sa mère et toutes ses amies, lors d’une soirée, [spoiler]garder en otage, la fille d’un grossiste anglais qui l’a entourloupé, jusqu'à même faire croire au parc Splashland qu’une attaque terroriste était en préparation.[/spoiler] Bref, c’est très bien écrit. Et à coté de ça, on retrouve des délires hilarants : Henry, un ex prisonnier, tente de dénicher des complots d’Illuminatis qui l’entoure, et ceux-ci vont donner lieux, à des réflexions philosophiques qui vont le pousser, à faire n’importe quoi. D’autre part, on retrouve deux pures racailles absolument incultes et impulsifs, qui ne font que se frapper, et frapper tout le monde, s’insulter et vendre de la drogue.
Les interprétations émises par ce splendide casting, sont absolument éblouissants.
Karim Leklou (François) est un personnage très austère, même qualifié de « chef de chantier » très vaillant, fiable et intelligent.
Vincent Cassel (Henry) adopte encore un nouveau look, (après celui du Moine, braqueur, dragueur romantique, agent secret, etc) et se laisse pousser la barbe pour jouer l’ex prisonnier, qui s’exprime bizarrement et qui est sympa.
Isabelle Adjani (Danny), la mère d’Henry est une garce absolument décervelée qui a fait n’importe quoi, du début [spoiler] jusqu’à presque la fin, en participant au projet de son fils. Celui ci devra à la fin la laisser, étant donné que le plan s’est retourné contre elle.[/spoiler] mais bref, entre son maquillage et ses costumes de marque (d’autant plus qu’elle est voilée) elle est parfaite, en plus elle est chef d’un gang de femmes pickpockets.
Oulaya Ammara (Layna) est aussi pas mal, dans le rôle de la « copine », plus ou moins de François.
Les deux acteurs presque inconnus, qui jouent les rôles des racailles sont trop biens, ils sont trop drôles.
Pour ce qui sont des images, elles sont belles, quelques effets spéciaux intéressants, même si nous n’avons rien d’exceptionnel. Par contre, ce qui concernent les couleurs, notamment celles utilisées lors des scènes tournées à Benidorm, valent la peine d’être vus sur grand écran. Oui, les trois quarts vont donc se passer à Benidorm, suite aux affaires de trafics.
La mise en scène est bonne, les plans sont réussis, je trouve que les infrastructures tant en France qu’en Espagne, sont bien mis à profit pour donner lieu à de belles images (elles sont bien filmées).
La bande originale est explosive : PNL, avec le son Le monde ou rien, parfaitement dans l’ambiance. Jul, avec le son Tchikita qui passe dans le club à shisha. Booba avec Kaaris, à l’époque où les rappeurs étaient encore proches, avec le don Kalash.
Sans oublier, le son Hallyday de Michel Sardou, ou encore Cocktail Chez Mademoiselle de Laurent Voulzy.
Mais avant tout, la musique principale du film : La vie ne m’apprend rien de Daniel Balavoine.
Maintenant, analysons l’œuvre : Malgré ses touches d’humour permanentes, qui ont été conçues, grâce à une excellente mise en scène, le film est en réalité absolument horrible et traumatisant. Pourquoi ? Si l’on regarde bien les rapports entre les gens, on remarque qu’ils sont absolument terribles. François a une mère, mais celle ci, n’a fait que le trahir pour de l’argent, et n’a fait que se moquer de lui de A à Z. Et celle ci, bien qu'à la fin du film, elle ait fait mine de l’aider, en réalité tout ce qu’elle a fait, c’était pour de l’argent, toujours plus d’argent. [spoiler]Francois va d’ailleurs la laisser, et celle ci va être emprisonnée pour islamisme.
La femme de François, va tenter de lui voler plusieurs dizaines de milliers au milieu du film, et s’ils ne l’avaient pas arrêté, elle serait partie, et ne l’aurait ensuite jamais aidé. Ces milliers servaient d’ailleurs à payer le grossiste anglais (Bruce), qui les a trahis, pour récupérer la somme, ils vont donc prendre sa fille en otage. Et ainsi va naître une complicité entre la fille, de l’anglais et le fils de Danny. Ils s’entendent mieux entre eux, qu’avec leurs parents qui sont ignobles. Bruce aurait même inscrit sa fille dans une école de trisomiques, pour toucher des allocations.
Les trafiquants avec qui il travaillait ne pensaient qu’à lui voler son argent et sa came, et lorsqu’a la fin, ils vont voler la came du grossiste anglais, ils vont tout leur prendre et tenter de partir avec tout le produit. Même si Henry avait relativement gaffé par son manque de tact en brulant une bonne partie de la drogue, par paranoïa, et une peur des illuminatis. Même Les trafiquants pensaient à s’entretuer.
Henry d’ailleurs en prison a laissé pendant des années Danny toute seule. Et tout ce qui a séparé tout le monde, c’est la trahison pour de l’argent. Si vous interprétez tout ce que je viens de dire, tout le monde s’est déchiré pour de l’argent, ce qui nous laisse une histoire sans pitié. [/spoiler]
Bref, un chef d’œuvre, un film époustouflant. Incroyable. Je le déconseille aux moins de 16 ans. 5/5

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 549 fois
5 apprécient · 1 n'apprécie pas

Cronenbergfansoff a ajouté ce film à 11 listes Le monde est à toi

Autres actions de Cronenbergfansoff Le monde est à toi