Scarface mal parodié…

Avis sur Le monde est à toi

Avatar Mathias the Watcher
Critique publiée par le

Je suis un peu dégoûté… Une première partie qui est une succession de scènes qui auraient pu toutes être réussies si les personnages n’étaient pas si cons, à un point que c’en est difficilement supportable! Quel gâchis de potentiel... Il faudra finalement attendre une deuxième partie du film pour que l’écriture scénaristique prenne forme et amène une intrigue/action. Les personnages sont tous intéressants et y compris le personnage principal. Le hic, c’est qu’ils sont tous parodiés de manière exaspérante enlevant ainsi tout charisme et énergie au film.

Je veux développer la franchise Mr. Freeze au Maghreb.

Avoir un loser rêvant juste d’une vie normale ayant grandi dans un milieu criminel qui ne lui ressemble pas est super intéressant sauf quand celui-ci est complètement benêt et qu’au final, on ne développe aucune empathie pour lui. Une mère complètement folle qui dévalise les boutiques de luxe avec ses copines arabes est extraordinaire si celle-ci n’est pas complètement débile n’ayant aucun objectif et plan d'action. Avoir le caïd suprême qui est juste un gamin taré et émotionnellement instable est intéressant si on n’en fait pas un tebê complet surjouant absolument tout et n’ayant pas la moindre once de crédibilité. Avoir une michtonneuse prête à tout pour survivre dans un monde de mecs ne la voyant que comme un bout de chair est intéressant sauf si on en fait une pute à la première occase. Avoir un exploitant de migrants est intéressant sauf s'il est complètement bourrin, con et faisant sa pâle imitation du belge de service. Tout cela rend les personnages juste ni drôles, ni charismatiques. Du coup, on se retrouve à être du côté des pièces rapportées de l'histoire pour fuir ce qui se dégage de ces cassos. Les personnages les plus réussis devenant les deux petites cailles complètement débiles passant leur vie à rêver de vivre la vie de Tony Montana dans le prochain clip de PNL retransmettant leurs délires permanents sur Périscope… Le personnage de Cassel est aussi bien fait. Le genre de mec replié dans son monde qui une fois qu’il a une lubie en tête se déconnecte complètement de la réalité. Malheureusement le script ne lui donne aucune importance.

Les dialogues sont d’une tristesse, l’humour est vraiment lourd, le ton du film se la joue sérieux alors que tout est parodié au possible… Ça ne marche juste pas.

C’est ta mère qui a l’argent ?

Par contre l’esthétisme du film est une claque, on reconnait le passé de clippeur du réalisateur. La bande son éclectique mélangeant tristesse du rap français et chanteur populaire kitsch de la fin du siècle précédent pour se mêler à des scènes de gangstérisme d’une tristesse sans nom fonctionne bien.

Y a trop de problèmes, alors on appelle ta mère. – Nooo !

Bref, grosse déception pour un film que j’attendais comme beaucoup plus intéresant et qui avait le potentiel d’être le Snatch français avec sa clique de personnages tous les plus incompétents les uns que les autres. Une sorte de parodie qui ne fait pas rire mais dont l’esthétisme détournera l’attention du spectateur pour quelques instants mais qui ne cachera pas une trame sans sens noyée dans des intentions qui avaient l’air bonnes pourtant… On lui préférera largement Patser (‘Gangsta’ pour les frenchies) sorti quelques mois au préalable.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 202 fois
Aucun vote pour le moment

Mathias the Watcher a ajouté ce film à 1 liste Le monde est à toi

Autres actions de Mathias the Watcher Le monde est à toi