Affiche Le navire blanc

Le navire blanc

(1941)

La Nave Bianca

12345678910
Quand ?
4.7
  1. 0
  2. 1
  3. 4
  4. 8
  5. 8
  6. 3
  7. 1
  8. 1
  9. 0
  10. 0
  • 26
  • 1
  • 20

Un jeune marin italien tombe amoureux d'une institutrice avant de prendre son service sur un navire de guerre italien. Au cours de la bataille du cap Teulada contre la Royal Navy, il est blessé et transféré dans un navire-hôpital puis à l'hôpital militaire de Tarente où il retrouve son amoureuse,...

PostsLe navire blanc

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce film ?

Critiques : avis d'internautes (5)

Le navire blanc
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de Le navire blanc par FrankyFockers

En 1941, Rossellini faisait donc du cinéma de propagande pour le fascisme mussolinien... Le film est bien fait, super bien réalisé, mais c'est un film qui glorifie la marine fasciste (elle finance d'ailleurs le film), les corps d'armée ainsi que les médecins militaires, et le cinéaste y greffe une légère romance par dessus. C'est intéressant tout de même car Rossellini fait tourner les vrais...

Avatar FrankyFockers
5
·
Critique de Le navire blanc par Broyax

Oh que voilà un beau film de propagande pour la marine du Duce (che a sempre ragione !) et ses gros bateaux avec leurs gros canons (boum, boum !) et ses marins italiens fiers et dévoués qui accomplissent leur devoir avec dévouement. Puis, il y a les infirmières volontaires le coeur sur la main qui viennent aider et soigner nos valeureux guerriers blessés qui supportent avec stoïcisme... Lire l'avis à propos de Le navire blanc

Avatar Broyax
5
Broyax ·
Marins et infirmières

Le premier long-métrage de Roberto Rossellini fait partie d'une série de films "patriotiques" commandités par la marine italienne en pleine seconde guerre mondiale. Les comédiens sont tous amateurs et jouent leurs propres rôles de marins, d'officiers et d'infirmières. Ce côté documentaire est renforcé par de nombreux plans de combat tirés des actualités. L'aspect fictionnel de l'ensemble se... Lire l'avis à propos de Le navire blanc

Avatar 6nezfil
5
6nezfil ·
Giovinnezza, primavera di bellezza !

Peut-être avais-je lu quelque part que le grand Roberto Rossellini avait noué une amitié solide avec Vittorio Mussolini, fils du Duce et qu’il avait commencé sa grande carrière sous ces auspices, qu’on peut juger délicates. Peut-être savais-je qu’il avait assisté quelques réalisateurs fascistes pour des films qu’on ne peut plus voir aujourd’hui (Luciano Serra, pilote, de... Lire la critique de Le navire blanc

4 3
Avatar Impétueux
3
Impétueux ·
Découverte
Critique de Le navire blanc par Ygor Parizel

Ce film de Rossellini est une rareté et une curiosité, mais on s'ennui ferme lors de la vision. Cette production est une commande du ministère de la marine italien et donc une propagande pour celle-ci (en pleine Seconde Guerre mondiale) heureusement on évite les discours idéologiques fascistes et des débats géopolitiques (c'est déjà ça). Le récit manque nettement de souffle, le scénario... Lire la critique de Le navire blanc

Avatar Ygor Parizel
4
Ygor Parizel ·
Toutes les critiques du film Le navire blanc (5)