Merci.

Avis sur Le vent se lève

Avatar Clarabstrait
Critique publiée par le

Pour finir sa carrière, le maître de l'animation fantastique décida de réaliser une biographie réaliste, s'éloignant de son domaine de prédilection.

Verdict ? Oui. Totalement.

"Le Vent se Lève" suit la vie de Jirō Horikoshi, un ingénieur en aviation japonais.
On le découvre d'abord tout jeune, quand il découvre ce qu'il veut faire plus tard. On le suivra tout le long de sa vie, pendant ses "10 ans de créativité" et à travers son histoire d'amour.

Dès le début, on doit attendre un moment avant d'entendre une scène de dialogue. Il faut juste admirer. On voit alors dès le commencement la force de Miyazaki, il réussi à capter notre attention tout de suite, sans parole.
On reconnait aussi sa "patte" tout de suite, juste en voyant quelques avions dans la première scène de rêves. Il fera penser à Nausicaä ou encore au château dans le ciel.
Tout le film est extrêmement bien filmé. On ressent la passion du réalisateur pour le ciel, et l'aviation. Il s'amuse à travers diverses frasques aériennes. Mais aussi au sol, à faire danser l'herbe ou l'envol de chapeaux. Tout est sublime et maîtrisé à la perfection.
L'histoire d'amour est, quand à elle, belle et bouleversante. On ne peut qu'être touché.
Le film évoque le Japon qui essaye de rattraper son retard technologique, un nouveau Japon qui va s'industrialiser. J'ai trouvé que les bruits d'avions au début, ressemblaient à des bruits qu'on aurait tous pu faire soit-même, avec la bouche. Cependant, quand des avions plus performants sont conçus et volent, cela ne s'en ressent pas du tout. Ceci pour renforcer la distance effectué entre le début de carrière de Jiro et l'avancé qui est effectué tout au long du film.

Jiro, personnage principal. On le rencontre tout jeune, à la naissance de son rêve : devenir ingénieur en aéronautique.
Bien que sa voie française à ce jeune age m'a dérangé, cela ne m'a pas empêché d'aimer beaucoup ce personnage.
C'est un héros assez ambigu. Il est dévoué à sa passion, mais elle va devenir une passion dévorante. Il va réussir sa vie d'un point de vue professionnel, certes, avec de nombreux accomplissements qui vont marquer l'histoire mais sa passion fera de lui un être égoïste. Il va, malheureusement faire souffrir ses proches.
On remarque aussi cette passion dévorante au désintéressement de ce qu'il se passe autour de lui. La guerre ne semble pas le concerner plus que ça, il désire juste construire un avion "parfait".
Il y a énormément de nuances dans ce personnages, contrairement à ce que fait Hayao d'habitude. Mais, aussi, cette fois-ci, c'est juste un homme.

Ce film, est le dernier film de notre cher Hayao Miyazaki. Il peut être vu comme un autoportrait de notre dessinateur du vent.
C'est autant un film bilan de son réalisateur. De part ses thèmes avec le rapport à l'enfance, nature, histoire mais aussi la passion pour les appareils volant.
Il y a un rapport au détail très important dans ce film, qui peut faire le lien entre Taro et Hayao, car le détail est très important dans leurs 2 métiers.
Mais, cependant, il change. Le réalisme qui est employé à la perfection et le changement de personnage principal. Il est question ici d'un héros masculin et adulte. Signe d'une certaine maturité dans l'oeuvre ?

Finalement, "Le vent se lève" est un excellent Miyazaki, qui permet de faire un bilan de son oeuvre. Mais il reste aussi intéressant pour quelqu'un souhaitant rentrer dans l'oeuvre du réalisateur.
On y retrouve des thèmes récurrents, mais aussi des nouveauté, qui montre bien le parcourt et la maturité gagné pour ce film.

"Le vent se lève, il faut tenter de vivre".
Ne t'inquiètes pas pour ça Hayao, avec ce que tu nous laisses, on a de quoi rêver toute notre vie.
Merci.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 246 fois
2 apprécient

Clarabstrait a ajouté ce film d'animation à 4 listes Le vent se lève

Autres actions de Clarabstrait Le vent se lève