Le biopic d'un rêveur... (Spoilers.)

Avis sur Le vent se lève

Avatar Pierre-Yves_Georges
Critique publiée par le

Le vent se lève est un film particulier, d'abord parce qu'il clôt la carrière d'Hayao Miyazaki, ensuite parce que sur le fond comme sur la forme, ce film n'est pas dans la droite lignée des films du studio Ghibli.

Tout d'abord, la maitre de l'animation aborde, içi, tout un tas de sujet: l'aviation, la guerre, l'état du Japon durant l'entre deux guerres, et une histoire d'amour. Si bien qu'il donne l'impression de les survoler, mais le film n'a pas pour réel but de raconter tous ces sujets, il raconte avant tout l'histoire d'une vie. Celle de Jiro Horikoshi, un personnage poignant pour son ambiguité.

Jiro Horikoshi, ingénieur en aérospatiale, et constructeur du fameux "Chasseur Zéro". En première partie de film on nous en dresse un portrait élogieux, Jiro est gentil et généreux, et s'amuse même à jouer au justicier. Mais lorsque son éternel rêve de voler est menacé, il peut devenir égoïste, inconscient, voir dangereux, et finalement le seul trait qui ne le quitte pas est son côté rêveur.

Ce film est avant tout le biopic d'un homme habitué à rêver son monde et qui ne voit pas la dure réalité, il ne voit pas la maladie de sa femme mais seulement les rares moments de bonheur passés à ses côtés, il ne voit pas les mitrailleuses ou les bombes et l'utilité première des avions qu'il construit à savoir tuer, mais simplement leur beauté et l'occasion de réaliser son fantasme de toujours. Ce n'est que lorsque ses avions sont détruits par la guerre et sa femme tué par la tuberculose que sonne enfin la fin du rêve, et qu'il comprend qu'à présent "il faut tenter de vivre"...

L'animation est magistrale, et parvient parfaitement à souligner la beauté des avions volant, et bien évidemment, du vent.
Le tout est gâté par la musique de Joe Hisaishi, qui signe un thème à la fois beau et mélancolique, qui saura apporter son lot d'émotions.

Hayao Miyazaki réalise un chef d'œuvre d'émotions, poétique mais aussi atypique autant dans sa carrière que dans celle du studio Ghibli, qui, de par sa subtilité, plaiera plus aux adultes qu'aux enfants.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 216 fois
4 apprécient

Autres actions de Pierre-Yves_Georges Le vent se lève