A Very British Gangsters.

Avis sur Legend

Avatar Gand-Alf
Critique publiée par le

Très peu traité au cinéma comme à la télévision, le parcours criminel de Ronald et Reginald Kray constituait un sujet en or. Réalisateur passe-partout mais scénariste doué quand il se sent concerné par le sujet, Brian Helgeland tente d'apporter sa pierre au gigantesque édifice qu'est le film de gangster avec Legend.

Dans ses premières minutes, Legend semble plus que prometteur, nous plongeant dans le milieu de la pègre londonienne avec une certaine aisance. La reconstitution est soignée, la mise en scène élégante sans en faire trop, la bande-son fonctionne, tout est là pour accoucher d'un grand film. D'autant que Tom Hardy s'y montre une fois de plus impeccable, jouant avec sa diction et sa démarche pour mieux incarner la dualité qui fait des frangins Kray des personnages bigger than life.

Un antagonisme mêlé de complémentarité, le scénario parvenant par instants à mettre en lumière toute la complexité des jumeaux, chacun étant capable d'amour et de tendresse tout en commettant des actes tout simplement ignobles et impardonnables. Dommage dès lors que Brian Helgeland ne parvienne pas à conserver cette qualité d'écriture comme de mise en scène, Legend ayant malheureusement toutes les peines du monde à tenir ses promesses sur la durée.

Si le parti-pris de narrer le récit du point de vue de l'épouse de Reginald Kray permettait d'échapper au syndrome de la potiche et surtout, de poser un regard à la fois proche et distancé sur le sujet, le potentiel dramatique et tragique du personnage incarné par Emily Browning tombe un peu à plat, la faute peut-être à une écriture fadasse. Même constat en ce qui concerne la voix-off, plus ampoulée qu'utile.

A force de se concentrer sur la relation chaotique du couple principal, Legend finit par non seulement pâtir d'un rythme casse-gueule, mais en plus passe un peu à côté de son sujet. L'implication de la police est réduite à peau de chagrin (en témoigne un final torché à la va-vite), et l'ascension (puis la chute) des Kray ne ressemble finalement qu'à n'importe quelle autre histoire criminel.

On ne pourra que regretter le style lambda et la frilosité de Brian Helgeland, qui parvient pourtant, le temps d'une poignée de séquences, à imprégner son film d'une légère folie, d'un ton décalé rappelant son Payback, et qui aurait sûrement rendu Legend plus mémorable si le cinéaste avait emprunté cette voie durant tout le métrage.

Formellement soigné et bénéficiant de l'interprétation savoureuse de Tom Hardy, Legend aurait du être un grand film mais ne sort finalement pas du lot. Certes agréable à suivre, il souffre bien évidemment d'une rude concurrence, peu aidé par le manque de caractère et de style de son auteur.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1592 fois
45 apprécient

Gand-Alf a ajouté ce film à 5 listes Legend

Autres actions de Gand-Alf Legend