0 plus 0 égale la tête à Dieudo

Avis sur Les 11 Commandements

Avatar stebbins
Critique publiée par le

Après avoir joué le fils caché de James Brown dans La Beuze Michaël Youn réunit ses potes du Morning Live pour un pur délire frappadingue en forme de gros doigt d'honneur à l'ordre établi : Les 11 commandements sera donc une gigantesque provocation filmée par des trentenaires boutonneux dans l'âme, sorte de pendant français du piètre mais bien-nommé Jackass.

Sur le plan purement cinématographique Les 11 commandements reste un long métrage cruellement pauvre et médiocre : filmée à la sauvette comme une trucmuche amateur à la mode Vidéo Gag cette succession de sketches tutoie souvent des sommets de bêtise et de mauvais goût. Ainsi nous trouverons : du pipi, du caca, du vomi, du ketchup et du kiki, un Dieudonné grisonnant incarnant un dieu de la blague assez drôle dans son genre, du non-sens à n'en plus finir et un trio de trublions d'une immaturité à la fois pathétique et assez inquiétante. C'est rarement désopilant, souvent trop excessif pour être facilement consommé et surtout dénué de style.

Tout le monde sera d'accord pour affirmer que cette production teenage n'a pas d'autre prétention que d'assumer sa déconne tout du long, reprenant beaucoup de l'humour rentre-dedans d'un certain Rémi Gaillard sans en avoir l'originalité. Au final voici un film assez mauvais, à voir uniquement pour le rôle attribué à Dieudonné et pour la version survoltée du My Sharona du groupe The Knack. Dispensable

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 243 fois
2 apprécient

Autres actions de stebbins Les 11 Commandements