Les 4 Enplastique !

Avis sur Les 4 Fantastiques

Avatar Quentin Puel
Critique publiée par le

Les 4 fantastiques de Josh Trank était sûrement le film super héroïque que j'attendais le moins cette année. Cependant après réflexion, j'ai pris mon courage à deux mains et au décidé de perdre 1h30 de mon temps.

Le film commence par poser les bases. Durant 50 min on comprend comment l'équipe va se former, se rapprocher les uns des autres et enfin obtenir leur pouvoir. Ça commence plutôt bien, mais sachant que le film ne dure que 1h30, la partie la plus intéressante pour le spectateur lambda est relativement courte.

Niveau bande originale, je ne vais pas m'étendre dessus, sachant qu'elle ne m'a interpellé plus que ça.

Côté personnages : Reed est sûrement le personnage le plus intéressant. Campé par un Miles Teller qui m'avait impressionné dans Whiplash, il ne fait qu'aller dans ce sens en portant le film sur ses épaules. Kate Mara incarne une femme invisible plus invisible que jamais, sa présence à l'écran n'est justifiée que par son joli minois. Michael B Jordan n'arrive à aucun moment à égaler l'arrogance parfaite de Chris Evans. LA révélation de ce film est Jamie Bell. Même si son manque de carrure le rend à priori indétectable (avant la transformation), son assurance perce l'écran. Passons enfin au Fatalis de Toby Kebell. Grand fan de Julian MacMahon, je risque de ne pas être assez objectif. Néanmoins, son intelligence est audible et visible, ce qui n'était pas le cas pour le premier volet. Mais le jeu de l'acteur et son charisme négligeable font regretter un Fatalis avec de véritables ambitions.

Passons à la partie tabou du film. La Femme invisible a été adoptée par le père de la Torche. Le passage de l'évocation rend au passage bien mal à l'aise. Je dois confesser que ce changement d'ethnie avait été la raison principale pour laquelle je dénigrais le film depuis le début, étant un grand défenseur de l'œuvre originale. Cependant, dans certains cas, et pour des personnages plus secondaires, c'est pardonnable (Michael Clarke Duncan en Caid, Idris Elba en Heimdall, et d'autres dont la qualité d'acting fait oublier ce mépris de l'œuvre de référence). Ici, cela n'apporte rien et n'est pas justifié.

Le gros point positif reste l'apparition des pouvoirs, elle se fait de façon à ce qu'on comprenne pourquoi chaque personnage obtient son pouvoir.

Côté entraînement, un an s'écoule avant que chacun maîtrise son pouvoir, c'est bien mais c'est une belle ellipse où on n'arrive pas à mesurer la difficulté que chacun rencontre. Qui plus est, aucun travail d'équipe n'est effectué pendant ce laps de temps. Ainsi, le combat final, qui ne dure au passage que 5 min, n'est pas vraiment crédible.

Visuellement, même si on sent et qu'on sait que le film a été presque entièrement tourné en studio, le décor de la 4ème dimension ainsi que les pouvoirs des protagonistes rendent bien. La torche est encore plus belle que lors des précédents volets et la chose rend plutôt bien (même s'il lui manque un pantalon ...). Le costume de Fatalis, si on admet qu'il en a, reste fade.

Pour conclure, je dirais qu'on ne sent pas une complète implication de la part des acteurs, le vilain est sans ambitions et le combat final vite expédié. Il manque 30 min de film pour approfondir, peut être disponible via une version director's cut. Dans tous les cas, ce film n'est pas à la hauteur de ce qui fait référence dans le genre et ne mérite pas de suite. La seule chose dont les fans peuvent en espérer c'est un retour imminent de la super équipe à la maison des idées !

PS : ne cherchez pas Stan Lee, même le créateur de l'équipe originale n'a pas daigné honorer le film de son cameo habituel.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 241 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Quentin Puel Les 4 Fantastiques