The Thing à la sauce Tarantino

Avis sur Les 8 Salopards

Avatar FunkyBatou
Critique publiée par le

Les Huits salopards est un huis-clos qui m'a tout d'abord fait penser à The Thing (celui de John Carpenter) sur bien des aspects : la recherche de "l'intrus", la B.O. oppressante (d'ailleurs le compositeur, Ennio Morricone a même utilisé certaines partitions non utilisées composées pour The Thing), les plans dans la tempête de neige...
Si la structure du film n'est pas des plus originales, les autres aspects du film recèlent bien des qualités inhérents aux productions de Tarantino :
Les dialogues sont écrits avec subtilité et maintiennent une tension palpable tout au long du film. Les personnages, truculents et originaux, sont interprétés pas un casting de premier choix. Quant aux plans de caméra, ceux-ci sont toujours aussi soignés et inspirés. à noter une attention toute particulière à l'éclairage.
En mélangeant le style huis-clos à celui du réalisateur, on obtient un film qui bascule d'une intrigue de départ sérieuse proche d'un film policier, à une situation qui part progressivement en vrille sans qu'on s'en aperçoive, jusqu'au dénouement de la situation grâce aux nombreux éléments subtilement disséminés tout au long du film (provoquant par là une sensation de contentement appréciable).

Notons une fin qui n'est pas sans rappeler celle de Reservoir Dogs

Si ce film ne me semble pas être le meilleur des Tarantino (si tenté qu'il soit pertinent de faire un classement...) et avait le potentiel d'aller plus loin (notamment dans ses retournements de situation), il est difficile de lui faire des reproches en tant que film. La maîtrise est là, et le plaisir aussi ! On y retrouve les qualités d'un excellent huis-clos (dialogues, oppression, tension) et d'un bon Tarantino (personnages, mise en place de situations improbables, plans de caméra, B.O, etc.).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 224 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de FunkyBatou Les 8 Salopards