Poirot chez les cowboys...

Avis sur Les 8 Salopards

Avatar nostromo
Critique publiée par le

Tarantino est sans doute le réalisateur qui aime le plus ses acteurs. Bien peu de cinéastes prennent ainsi le temps de les filmer de manière aussi frontale, aussi méticuleuse. Là où tant recherchent le défi technique, Tarantino est à la source même de l'art dramatique, jusque dans la respiration de ses acteurs. Et ne serait-ce que pour cela il restera un de mes favoris. Ceci dit, le dernier film qui m'a réellement passionné chez lui , c'était son Deathproof, et ça commence à dater. (Mon favori restera Jackie Brown) Les trois dernières productions ont toutes leurs moments de génie mais pèchent par un trop plein de second degré, une certaine facilité, et même une hésitation sur le genre, ce qui est gênant quand on fait des films de cinéphiles.

"Les 8 salopards" ne m'a pas tout à fait convaincu et ça commence à devenir une habitude. Pourtant quel chef d'oeuvre de mise en scène, quels beaux textes! On sent pendant les 3/4 du film comme un retour aux sources, avec un huis clos violent, du sang sur les chemises, des confrontations verbales et armées, bref c'est Reservoir Dogs qui nous revient en pleine figure. Jackson est très bon, Russell assure, Roth a du avoir des flashbacks en jouant ça, bref , de super-acteurs acteurs sur de très bons dialogues. La montée du suspens, le côté presque hitchcockien de la mise en scène, c'était tout bon, c'était du vrai Tarantino. Après la comédie "Django", ca fait du bien.

Hélas le retour en arrière fatal, celui qui va nous expliquer ce que personne n'a besoin de savoir et essayer d'humaniser des brutes que personne n'aimait de toute façon, pour finir dans un face à face sanglant trop copier-coller de Réservoir Dogs, voilà qui a brisé le film pour moi et j'ai eu du mal à rester jusqu'au bout... Le côté Hercule Poirot de Jackson par moment fait quand même sourire...

Un bon film, cela va de soi, qui démarre sur un superbe voyage en diligence mais au final gâché par une certaine complaisance, une volonté de trop prolonger le suspens, et sans doute de profiter encore avec de grands acteurs. On sent malgré tout un frémissement salutaire du génie de Tarantino, qui semblait fléchir ces derniers temps. Le 9ème sera le bon, je le sens ! :-)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 142 fois
3 apprécient

Autres actions de nostromo Les 8 Salopards